Vincent Cassel, après Monica Bellucci : "J'ai voulu revenir à l'essentiel"

Vincent Cassel, après Monica Bellucci : "J'ai voulu revenir à l'essentiel"

Vincent Cassel se confie sur sa rupture avec Monica Bellucci !

A lire aussi

Roxane Centola

Présent au Festival de Cannes pour présenter trois films (Tale of Tales de Matteo Garrone, Mon Roi de Maïwenn et Le Petit Prince de Mark Osborne), Vincent Cassel s'est confié au magazine L'Express sur les raisons de cette omniprésence soudaine au cinéma.

Officiellement séparé de Monica Bellucci depuis 2013, il explique : "Un malheureux concours de circonstances. Être trop présent m'inquiète. Mais ce n'est pas un hasard si j'ai tant tourné l'année dernière. C'était un moment particulier de ma vie. J'ai voulu revenir à l'essentiel. Faire ce que je savais faire : l'acteur. J'avais besoin de m'occuper, de me rassurer. Je ne veux pas saouler le monde car j'ai du boulot, je ne me plains pas, mais j'ai déménagé, j'ai eu des histoires de famille ; il fallait que je remette les pieds dans mes chaussures. Ça m'a fait du bien de revenir sur les plateaux. Jouer reste passionnant. C'est un moment organique, étrange. Un moment de solitude et d'intimité".

Longtemps prisonnier de l'ombre tutélaire de son père Jean-Pierre Cassel, l'acteur français prend aujourd'hui son envol et profite : "L'important, c'est de se sentir vivant. (...) Moi, je me suis longtemps cherché. Je voulais sans doute inconsciemment faire ce métier, mais l'ombre de mon père était trop importante. Ce n'est qu'après sa mort que j'ai pu travailler avec des réalisateurs âgés. Mais j'ai passé mon temps à me déguiser pour échapper à son image. Après sa mort (en 2007), quelque temps avant le tournage de Mesrine, où il devait d'ailleurs jouer mon père, c'est vous dire le pathos du truc, je l'ai senti éclore en moi. Les gènes parlent à ma place".

Si Vincent Cassel est un homme complexe, cela fait aussi de lui un excellent acteur. Maïwenn, qui a écrit le rôle masculin de Mon Roi en pensant à lui, confiait d'ailleurs son admiration à Première : "Je lui ai proposé le film au bon moment. Il venait de se séparer de sa femme et le sujet du couple l'intéressait. Il est terriblement instinctif. C'est un génie absolu. Mais il n'est pas facile à diriger".

 
0 commentaire - Vincent Cassel, après Monica Bellucci : "J'ai voulu revenir à l'essentiel"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]