Virginie Efira avoue avoir suivi une psychanalyse

Chargement en cours
 Virginie Efira lors du photocall pour le film "Victoria", au cinéma George V de Paris, le 13 juin 2016.

Virginie Efira lors du photocall pour le film "Victoria", au cinéma George V de Paris, le 13 juin 2016.

1/2
© Abaca, Apaydin Alain
A lire aussi

Hélène Garçon

Certaines interviews ont parfois les mêmes effets qu'une véritable psychanalyse pour certaines célébrités, surtout quand celles-ci sont menées par le magazine Psychologies. Dans son dernier numéro de septembre, la revue est allée à la rencontre de Virginie Efira, qui a accepté de passer sur le divan du magazine. Une pratique que l'actrice connaît bien, puisqu'elle a elle-même déjà consulté à plusieurs reprises.

En couverture de la dernière édition du magazine Psychologies, Virginie Efira semble plus confiante que jamais, le regard braqué droit sur l'objectif. Une image de femme forte derrière laquelle se réfugie cette timide maladive depuis des années. "C'est toujours la même histoire, confie l'actrice, actuellement à l'affiche de "Victoria". Celle de la fille mal à l'aise qui adopte les attributs de la femme forte pour faire croire qu'elle est une autre. Quand on a ce genre de peur en soi, la vie devient un effort constant... C'est épuisant".

La psychanalyse pour dépasser un sentiment d'infériorité

Une peur sur laquelle Virginie a réussi à mettre des mots au terme de plusieurs séances de psychanalyse. Sans aucun tabou, l'ancienne présentatrice de la Nouvelle Star confie à Pyschologies s'être rendue à deux reprises chez un psychanalyste lacanien. "J'y suis allée à un moment où je voulais en finir avec cette sensation d''empêchement' qui revenait sans cesse". De ces séances, Virginie Efira retiendra surtout avoir creusé son rapport à l'"autorité", "ce côté obéissant, jusqu'à la soumission et l'auto dénigrement", ajoute-t-elle.

Virginie Efira se sert aujourd'hui des critiques pour avancer

En devenant l'actrice reconnue qu'elle est aujourd'hui, Virginie Efira semble bel et bien avoir dépassé ses blocages, qui l'avaient d'abord conduite à s'essayer au petit écran, avant de se frotter au grand. Comment a-t-elle réussi à s'émanciper ainsi ? "Par l'action, répond la jeune femme de 39 ans. On laisse trop souvent la pensée prendre les devants et, donc, empêcher l'action. En me frottant à la réalité, j'ai pu constater que je n'étais pas complètement nulle... La confiance grandit aussi avec les encouragements qui accompagnent l'action, et même avec les critiques", analyse la comédienne, sur qui les séances de psychanalyse semblent avoir fait effet.

 
1 commentaire - Virginie Efira avoue avoir suivi une psychanalyse
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]