Virginie Efira : "La maternité, un bond de malade, sublime et vertigineux !"

Virginie Efira : "La maternité, un bond de malade, sublime et vertigineux !"

Virginie Efira

A lire aussi

Camille Inglebert

Dans le film Une famille à Louer, Virginie Efira incarne une mèrre de famille sur le point d'être expulsée de l'appartement qu'elle occupe avec ses deux enfants, dont elle a peur de perdre la garde. Elle fait la rencontre de Benoît Poelvoorde, qui incarne un homme riche, qui vit seul mais qui veut une famille à ses côtés... Dans la réalité, la vie de maman de l'actrice est beaucoup plus simple, comme elle le confie dans les pages du magazine Biba.

"La maternité, c'est même un bond de malade, sublime et vertigineux ! Mais bon, c'est assez banal et surtout vain de vouloir résumer ça ici, dans ce contexte", révèle Virginie Efira, qui ajoute toutefois : "J'adore parler de ça, c'est infiniment joyeux les enfants, la transmission, mais en interview, je ne me sens pas trop à l'aise. Peut-être parce qu'il ne s'agit pas que de moi !"

L'actrice confie cependant être très à l'aise avec les enfants : "J'ai toujours aimé les enfants. Dans ma vie amoureuse, j'ai souvent été avec des hommes qui avaient des enfants, et j'ai adoré cette place de belle-mère, elle crée un lien unique. Tu n'es pas la maman mais il y a un rapport privilégié qui se noue".

Et la jeune femme d'en dire plus sur son rapport à sa propre maternité : "Quant à la question de devenir mère moi-même, c'était ambivalent. Avant de tomber enceinte à 35 ans, d'une part je voyais le temps passer à côté, et, d'autre part, j'appréhendais la maternité, comme si c'était synonyme d'immobilité. Alors que non !"

Maman comblée, Virginie Efira est aussi une femme moderne, qui a toujours pris soin de suivre l'adage de son père : "Ne dépends jamais d'un homme". Ce dernier, fervent défenseur de la liberté des femmes semble-t-il, lui avait d'ailleurs dit le jour de son mariage avec Patrick Ridremont, quand elle était plus jeune : "Ce n'est pas pire qu'un cancer, mais quand même..." Gageons que Virginie Efira saura transmettre à sa fille les valeurs d'indépendance qu'elle a elle-même reçues !

 
9 commentaires - Virginie Efira : "La maternité, un bond de malade, sublime et vertigineux !"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]