Zinédine Zidane pense que "ça sera plus dur" pour ses fils

Zinédine Zidane pense que "ça sera plus dur" pour ses fils

Zinédine Zidane

A lire aussi

Fabien Gallet

Tel père, tels fils. Zinédine Zidane a transmis sa passion pour le football à ses quatre enfants. Mais plus que le goût du ballon rond, l'ancien champion du monde souhaite leur transmettre des valeurs et les mettre en garde sur les difficultés pour réussir professionnellement. Dans une longue interview accordée à L'Equipe Magazine et parue samedi 10 octobre, l'ancien numéro 10 de l'équipe de France a évoqué les relations qu'il entretient avec ses fils et la manière dont lui et sa femme les élèvent.

Celui qui reste l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du football n'hésite pas à conseiller ses fils, notamment les deux plus âgés, Enzo (20 ans) et Luca (17 ans). Si son propre père lui a appris à être discret dans la vie, Zinédine Zidane donne le conseil inverse à ses enfants. "Ce que je leur dis, c'est qu'on n'est pas dans un monde de Bisounours et qu'aujourd'hui, si tu veux t'exprimer, il faut sortir les griffes. Bien plus qu'avant", explique-t-il au magazine.

Et pour cause, avec le nom qui leur colle à la peau, les deux fils devront, selon leur père, faire face à de nombreuses critiques. "Certains vous diront que ça sera plus facile, parce que mes enfants ne manquent de rien. Mais ce n'est pas tout. Après, il y a la construction personnelle. Moi, je pense que ça sera plus dur pour eux", estime l'entraîneur du Real Madrid Castilla. Mais le papa de 43 ans, tout aussi attentionné qu'exigeant, sait que ses enfants pourront réussir. En parlant de son fils Luca, gardien de l'équipe de France des moins de 17 ans, il confie : "Je suis surtout content pour lui. Il adore ça, et comme il s'exprime là-dedans, ça me rend très heureux", déclare-t-il avant d'ajouter : "Ce n'est que le début", déclare-t-il.

Quoi qu'il arrive, Zinédine Zidane tient à ce que ses garçons choisissent leur propre parcours : "L'important pour leur mère et moi, c'est que ce soient eux qui fassent leurs propres choix, en ayant conscience des conséquences que ces choix entraînent. L'important, c'était qu'ils fassent du sport, c'est le meilleur moyen pour partager avec d'autres gamins. Mais ils auraient pu choisir autre chose que le foot...", conclut-il.

 
1 commentaire - Zinédine Zidane pense que "ça sera plus dur" pour ses fils
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]