Zlatan Ibrahimovic quitte le PSG : retour sur ses cinq phrases cultes

Chargement en cours
 Zlatan Ibrahimovic lors de la 36e journée de Ligue 1, qui opposait le PSG au Stade Rennais au Parc des Princes, le 29 avril 2016.

Zlatan Ibrahimovic lors de la 36e journée de Ligue 1, qui opposait le PSG au Stade Rennais au Parc des Princes, le 29 avril 2016.

1/3
© BestImage, Pierre Perusseau
A lire aussi

Fabien Gallet

"Je suis arrivé comme un roi, je pars comme une légende". C'est par cette phrase déjà culte que Zlatan Ibrahimovic a annoncé son départ imminent du PSG. Via son compte Twitter, l'emblématique joueur du club parisien a fait savoir qu'il se séparerait définitivement de son maillot bleu, blanc et rouge, à la fin de la saison et qu'il jouerait son "dernier match demain (samedi 14 mai 2016, ndlr) au Parc des Princes", face au FC Nantes. Un coup dur pour les fans qui pourront tout de même le retrouver sous les couleurs de la Suède au cours de l'Euro qui débutera le 10 juin prochain.

Si l'attaquant suédois de 34 ans aura marqué l'histoire du football français, il se sera également illustré avec des punchlines improbables. Retour sur quelques phrases devenues cultes lancées au cours de ses quatre années passées au Paris Saint-Germain.

"Je ne connais pas beaucoup la Ligue 1, mais la Ligue 1 sait qui je suis".C'est par ses quelques mots que Zlatan Ibrahimovic a fait sensation pour la première fois face à la presse, en 2012, année de sa signature au PSG. Un brin mégalo mais talenteux, lors de sa première saison, il devient le meilleur buteur de Ligue 1.

"Ils en demandent beaucoup. C'est étrange au regard de ce qu'ils avaient par le passé. Parce qu'avant, ils n'avaient rien". Une déclaration choc signée d'un Z, celui de Zlatan, et destinée à calmer les ardeurs des supporters parisiens. En effet, lors d'un match contre Nancy au Parc des Princes, en mars 2013, le joueur n'avait pas supporté les sifflements des tribunes.

"Ça fait 15 ans que je joue, je n'ai jamais vu un tel arbitre... Pays de merde ! Ce pays ne mérite pas le PSG". Zlatan n'a jamais hésité à jouer franc-jeu sur le terrain comme lors de ses interviews. La preuve lors de la défaite du club parisien contre Bordeaux, en mars 2015. Le joueur s'en prenait à la France avec violence et créait la polémique.

"À défaut d'acheter l'hôtel, je vais habiter la tour Eiffel et me rendre aux entraînements en parachute". Zlatan, humoriste ? Alors qu'il poursuit sa carrière au PSG, l'attaquant cherche un logement. Lorsqu'on lui demande alors s'il a trouvé une maison pour quitter la suite à l'Hôtel de Crillon, place de la Concorde, dans laquelle il habite, ce dernier s'amuse en évoquant la possibilité de s'offrir la tour Eiffel.

"J'ai mis la Suède sur la carte du monde footballistique. Et maintenant même, je mets la France sur la carte du monde footballistique. Je suis très heureux à ce sujet". Telle a été la réponse de Zlatan Ibrahimovic à la question "Est-ce que c'est une motivation supplémentaire pour vous de disputer l'Euro en France", en novembre 2015. Une belle preuve que le joueur, s'il est un des meilleurs du monde, est aussi le moins modeste.

 
8 commentaires - Zlatan Ibrahimovic quitte le PSG : retour sur ses cinq phrases cultes
  • tristagain -

    C'est lui qui a dit "La France, ce pays de merde" Alors qu'il parte et bon débarras.... D'ailleurs que nous a-t-il apporté ???? RIEN !!!!!

  • plume-95 -

    inutile d'en faire des montagnes. même s'il s'est jouer du ballon, son égo à largement pris le dessus. et partir en n'ayant rien marquer de spécial, je dis bof bof bof ! bye Zlatan et apprend l'humilité, cela te fera du bien. mais, cela n'est pas dans sa culture. donc !!

  • pgh13j -

    Zlatan Ibrahimovic quitte le PSG : retour sur ses cinq phrases cultes
    Personne n'est irremplaçable...
    Il a du trouver un contrat plus rémunérateur ailleurs + de 1500000 euros pas mois pour taper dans un ballon... avec talent je l'admets mais avec plus de modestie et un bémol dans son ego !

  • gonflant -

    attention !!! ibra-NERON risque de se mettre le feu

  • OM71 -

    Sans regrets. Retournes dans ton pays de merde.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]