Comment aider son ado à se remettre d'un chagrin d'amour ?

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Le chagrin d'amour... Vous vous souvenez avoir versé toutes les larmes de votre corps lorsque votre premier amoureux vous a quittée. Si aujourd'hui la douleur est passée, c'est votre adolescent qui semble atteint de la maladie d'amour... Comment faire pour l'aider à passer ce moment difficile ?

Pourquoi le chagrin d'amour est-il si douloureux pour un ado ?

Que l'on soit un adolescent ou un adulte, une rupture n'est jamais facile à gérer lorsque l'on éprouve des sentiments amoureux envers une personne. Mais, pour plusieurs raisons, le premier chagrin d'amour d'un adolescent est souvent celui qui fait le plus mal. Tout d'abord parce que n'ayant ni l'expérience ni le recul nécessaire, l'adolescent pensait que cet amour était éternel. Et il s'est laissé aller à ses sentiments sans faire intervenir sa raison. Lorsque la rupture survient, c'est la désillusion et il tombe de très haut.

À cet âge, l'ado manque de confiance en lui, se pose encore des questions sur son identité. Le rejet de l'autre est alors encore plus difficile à accepter parce qu'il voyait en l'autre les qualités qui lui manquaient pour être heureux. Comme si l'autre était la moitié qui le complétait. Et si rien ne l'intéressait plus depuis qu'il était entré dans l'adolescence, cette relation amoureuse s'est mise à accaparer tout son temps et toutes ses pensées. Lorsqu'elle prend fin, sa vie lui semble à nouveau vide de sens et ennuyeuse. Après une rupture, l'adolescent éprouve un sentiment de solitude et craint de ne plus jamais pouvoir retrouver cet état de béatitude amoureux.

Le chagrin d'amour étant déjà difficile à gérer, les nouvelles technologies n'ont rien arrangé puisque, désormais, un grand nombre d'ados se font lâchement quitter par texto ou découvrent via Facebook, qu'ils sont passés de "en couple" à "célibataire". Un largage dépourvu de sentiment et à la vue de tous pas toujours facile à digérer.

Les psychologues affirment que la façon dont les adolescents gèrent leur première rupture dépend de la façon dont ils ont vécu la séparation maternelle étant bébé (l'étape où l'enfant prend conscience qu'il ne forme pas qu'un avec sa mère et devient de plus en plus autonome). Ainsi, plus la séparation a été sereine, plus sa rupture sera facile à surmonter.

Comment le consoler ?

Vous voyiez qu'il erre à la maison comme une âme en peine et l'entendez pleurer dans sa chambre mais il ne décroche pas un mot. S'il n'est pas disposé à vous parler alors que vous avez bien compris qu'une rupture était la cause de son mal-être, n'insistez pas. Vous pouvez lui lancer des perches, lui montrer que vous êtes présente et disponible au besoin, mais ne lui faites pas passer un interrogatoire.

S'il vous raconte tout, ne niez pas sa douleur en lui disant que ses pleurs sont ridicules mais authentifiez sa peine en lui disant : "Je sais ce que tu ressens, je suis passée par là moi aussi. Cela fait mal mais je t'assure qu'avec le temps, ton coeur guérira et que tu retrouveras quelqu'un d'autre".

Si vous croyiez bien faire en dénigrant son ex-amour, vous vous trompez. Votre adolescent risque de vous en vouloir de dire du mal de la personne qu'il a le plus aimée et pour qui il donnerait tout afin de la récupérer. La première semaine post-rupture, soyez plus souple sur les tâches ménagères ou sur les appels aux amis. Puis, afin d'éviter qu'il ne se renferme ou ne s'isole, proposez-lui d'aller au cinéma avec ses amis ou d'aller faire du shopping. Une astuce qui marche généralement bien avec les filles puisque les adolescentes pensent souvent que si leur amoureux les a quittées, c'est parce qu'elles doivent avoir des défauts physiques. Emmener votre adolescente s'acheter de nouveaux vêtements ou aller chez le coiffeur lui permettra de prendre l'air mais aussi de remonter son estime d'elle-même. De même, suggérez-lui de supprimer son ex sur Facebook. Cela lui évitera de surveiller son profil en permanence et ainsi, de passer plus facilement à autre chose.

Quant faut-il vous inquiéter ?

Si après quelques jours votre adolescent nie sa rupture et n'arrive pas à l'accepter, le bât blesse. Si après plusieurs semaine, il s'enfonce dans l'isolement et le silence, n'a plus goût à rien ni d'appétit tandis que ses notes s'effondrent, ce n'est pas bon signe. Dans ce cas, passez la vitesse supérieure et incitez-le à se bouger ! C'est-à-dire à reprendre contact avec ses amis et à faire à nouveau ses devoirs.

Prenez le temps de partager des moments à deux dans un univers qui lui plaît, comme voir un concert ou déguster des pâtisseries dans un salon de thé. Si vous sentez que les larmes dues à la rupture sont en train de se transformer en dépression, emmenez-le consulter un psychologue. Et n'oubliez pas : si le premier chagrin d'amour fait mal, il aide aussi bien souvent l'adolescent à mûrir...

 
0 commentaire - Comment aider son ado à se remettre d'un chagrin d'amour ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]