Le SM soft : on ose ou pas ?

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Popularisé par le livre Cinquante Nuances de Grey, l'amour sadomaso est moins tabou qu'il ne l'était. Et pourtant, est-ce aussi facile de se lancer ? Pour celles et ceux qui veulent tenter l'expérience, quelques précautions sont bonnes à prendre avant de se libérer totalement.

Avoir confiance

Pas question d'avoir une relation sadomaso avec quelqu'un en qui vous n'avez pas une entière confiance. Dans le roman de la Britannique E. L. James, Christian Grey et Anastasia Steele symbolise cette confiance par le contrat qu'ils signent et dans lequel il mentionne ce qu'ils acceptent et ce qu'ils refusent de subir ou de faire subir. Avant de passer à l'acte, il est bon de déterminer avec son conjoint les limites à ne pas franchir, les signes qui lui feront comprendre que vous n'êtes pas à l'aise, la vitesse d'exécution...

De la lenteur

Pour commencer, il n'est pas nécessaire de se lancer dans l'achat de matériel sophistiqué et de suivre des scénarios alambiqués. Si le sadomaso vous plaît, il sera bien temps d'expérimenter ses aspects plus hard par la suite. Débuter de manière soft permet d'apprivoiser le nouveau rapport de forces qui se joue entre les amants. Des poignets attachés avec un foulard un peu lâche, un bâillon négligemment glissé entre ses lèvres : rien de bien entravant...

Des accessoires ?

Qui dit amour sadomaso, dit accessoires. Il n'est pas nécessaire d'en faire un aspect glauque de la relation : désormais, il existe des sex-shops accessibles à tous, lumineux et avec des vendeurs aux conseils avisés. Une petite visite à deux permet de déterminer les accessoires que l'un et l'autre ont envie d'utiliser, de comparer et de repartir avec ses achats, comme dans un supermarché ordinaire !

Si Anastasia Steel adore utiliser des boules de geisha dans Cinquante Nuances de Grey, il existe d'autres accessoires tout aussi intéressants : menottes, laisse, vibromasseur, bâillon, cravache... Nul besoin de tester les appareils en cuir et métal qui font un peu peur et qui sont réservés aux plus expérimentés !

De la communication !

Pour les couples qui se lancent dans l'amour sadomaso, il est important de communiquer avant, pendant et après l'acte sexuel. En amont, déterminez le synopsis de la soirée : qui est le dominant, qui est le dominé, quel scénario... Pendant l'acte sexuel, n'hésitez pas à dire ce qui vous plaît et ce qui vous gêne. Après l'amour, il est nécessaire de débriefer l'acte sexuel afin de savoir comment mieux faire une prochaine fois.

Et après ? On recommence si on a aimé, et on oublie si on a pas adoré. Rien ne sert de se forcer, si l'un ou l'autre n'a pas été conquis par l'expérience.

 
0 commentaire - Le SM soft : on ose ou pas ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]