Mieux comprendre la jalousie

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Qui n'a jamais ressenti de la jalousie au sein de son couple ? Sentiment très naturel qui peut être éprouvé dès l'enfance vis-à-vis d'un frère, d'une soeur ou d'un parent, la jalousie peut détruire un couple, si elle est trop présente. Faisons le point pour tout savoir sur cette affection et mieux la comprendre pour la combattre.

Des origines profondes

La jalousie est un sentiment que l'on peut éprouver dès sa plus tendre enfance. Au berceau déjà, nous avons besoin d'être aimé par nos parents, et consciemment ou non, on peut avoir tendance à se "battre" pour être le préféré de ses parents. Freud jugeait même que n'éprouver aucune jalousie n'était pas normal et qu'elle était nécessaire à la construction de la personnalité : en pleine phase du complexe d'OEdipe, l'enfant devient forcément jaloux de son père ou de sa mère, selon son sexe.

Sa principale cause

Qui que soit la personne envers laquelle vous éprouvez de la jalousie (votre compagnon ou une collègue de travail), être jaloux est une preuve d'un manque de confiance en soi. Vous êtes jalouse de cette femme parce qu'elle parle d'un peu trop près à votre mari ? C'est que vous doutez de votre propre pouvoir de séduction. Vous êtes jalouse de l'une de vos amies parce qu'elle a obtenu une promotion ? Vous doutez de votre capacité à décrocher ce même poste.

L'apanage des hommes ?

Non, la jalousie n'est absolument pas l'apanage des hommes. Contrairement à ce que pourraient laisser penser les clichés, les femmes et les hommes sont tout aussi jaloux les uns que les autres. La jalousie se voit peut-être plus chez l'homme qui aura d'avantage tendance à vouloir protéger ce qui lui est cher à cause d'un vieil instinct de mâle dominant, façon homme des cavernes mal luné. De plus, depuis toujours, l'infidélité de la femme est jugée plus grave dans la mesure où la société considère qu'une femme ne peut dissocier sexe et sentiments, contrairement à l'homme. Une idée reçue qui cause bien souvent la rage de l'homme qui soupçonne sa femme de le tromper.

La jalousie, un mélange nocif

Si l'on essayait de mettre au point l'ADN de la jalousie, elle se composerait de possessivité et de paranoïa. Ce mélange nocif pousse la personne jalouse à être sans cesse suspicieuse et à vouloir espionner son conjoint. Le jaloux n'a qu'un but, apprendre la vérité : que son conjoint le trompe, puisque sa paranoïa lui fait croire dur comme fer qu'il est effectivement trompé !

Marche à suivre pour s'en débarrasser

> Pour le jaloux : pour se débarrasser de sa jalousie maladive, consulter un psychologue est le meilleur moyen. Il est indispensable pour le jaloux de s'adonner à une petite introspection qui lui permettra de comprendre d'où vient ce sentiment de jalousie et surtout, d'où vient ce manque de confiance en soi. Le thérapeute pourra ensuite réactiver une communication saine et constructive au sein du couple pour que le jaloux prenne conscience que son conjoint l'aime mais qu'il est malheureux à cause de la situation.

> Pour le conjoint : En attendant que le jaloux se soit soigné avec l'aide d'un psychologue, le conjoint ne doit surtout pas provoquer la jalousie. Sans pour autant s'empêcher de vivre, il ne doit pas chercher à séduire à tout prix toutes les personnes qu'il rencontre. De plus, il est à noter que le jaloux ne peut pas faire preuve d'humour, d'autodérision et qu'il n'a plus la notion du second degré lorsqu'il s'agit de savoir où était son conjoint, avec qui et pourquoi. Inutile donc de blaguer ou de formuler des phrases à double sens, le jaloux ne le comprendrait pas et aurait même tendance à retourner ces dires contre le "blagueur".

 
0 commentaire - Mieux comprendre la jalousie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]