Assurance habitation : que faire en cas de sinistre ?

Assurance habitation : que faire en cas de sinistre ?©Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Un sinistre vient de se dérouler dans votre maison ? Que ce soit un cambriolage, un dégât des eaux, un incendie ou une intempérie, ces accidents survenus dans votre logement peuvent faire l'objet d'indemnités via votre assurance habitation. Alors pour connaître les procédures à effectuer, suivez le guide.

Vérifier votre contrat d'assurance

Après un sinistre, la première étape primordiale à faire est de vérifier si le risque en question est couvert par votre assurance multirisque habitation. Car il faut savoir qu'il existe de multiples types de contrat, qui diffèrent selon les compagnies et les logements. N'hésitez pas à contacter directement le service client en cas de doute sur le contenu et les clauses formulées dans votre contrat.

À noter qu'il peut y avoir des clauses d'exclusion en cas de dégâts intentionnels ou de négligence de la part de l'assuré. D'ailleurs, faire appel à un courtier en assurance peut s'avérer efficace puisqu'il pourra faire accélérer les procédures avec son expertise professionnelle.

Déclarer le sinistre

Pour déclarer le sinistre, il est important de respecter les délais impartis afin de prétendre à un remboursement. Ainsi, pour un cambriolage, il faut déclarer le sinistre dans les 24 heures auprès du commissariat. Suite à cela, vous recevrez une attestation à faire parvenir sous deux jours ouvrés à votre assurance que vous devrez accompagner d'une liste détaillée de tous les biens dérobés.

En ce qui concerne les dégâts des eaux ou les incendies, la déclaration doit être envoyée dans les cinq jours ouvrés par lettre recommandée avec accusé de réception. Quant aux catastrophes naturelles, elles peuvent être déclarées dans un délai de dix jours.

Évaluer les dégâts

Chaque déclaration de sinistre doit impérativement être complétée par un état estimatif des dommages causés à vos biens. Ce document n'est pas à joindre avec la déclaration puisqu'un délai de deux semaines est généralement accordé par les assurances afin de vous laisser le temps de faire l'inventaire.

Un maximum de justificatifs sur la valeur des biens sinistrés sont à réunir : photos, factures, tickets de carte bancaire et même déclarations sur l'honneur. Si la compagnie d'assurance l'estime nécessaire, elle peut faire appel à un expert afin d'évaluer le montant des dégâts, notamment si ces derniers sont très conséquents. En cas de désaccord, vous pouvez faire appel à une contre-expertise par un autre expert.

Se faire indemniser

Une fois ces procédures réalisées, l'assuré sinistré peut enfin prétendre au remboursement basé sur le montant de l'estimation. Cependant, il est rare que l'indemnité perçue soit intégrale car des franchises (sommes qui restent à la charge de l'assuré) sont appliquées. De plus, des plafonds de garantie sont infligés et n'assurent pas une indemnisation totale.

Selon les contrats, la compagnie d'assurance peut aussi prévoir de compenser directement les dégâts en effectuant les travaux de remise en état ou en remplaçant le mobilier sinistré, et cela, sans vous verser des indemnités.

 
0 commentaire - Assurance habitation : que faire en cas de sinistre ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]