Cinq conseils et astuces pour mieux vivre la rentrée avec les plus petits

Cinq conseils et astuces pour mieux vivre la rentrée avec les plus petits

5 conseils et astuces pour mieux vivre la rentrée avec les plus petits

A lire aussi

Hélène Demarly

Votre petit dernier va vivre ses premiers jours à la crèche ou en maternelle et vous appréhendez la séparation. Mais les pleurs et les angoisses, comment les éviter ? On vous donne cinq astuces pour vivre cette rentrée plus sereinement.

Préparer en amont

Avant la rentrée des classes, il est important d'organiser une visite de l'école. Cela aide l'enfant à découvrir son nouvel environnement et à se projeter. En enlevant ce mystère, on enlève aussi un peu de ses angoisses. N'hésitez pas non plus à lui faire visiter votre lieu de travail, afin qu'il voit votre bureau, qu'il rencontre vos collègues. Il saura ainsi où vous êtes lorsque vous n'êtes pas avec lui, et il aura enfin la réponse à la question "tu vas où maman ?". Mais pas la peine de lui parler trop tôt de l'école : à cet âge-là, les enfants ne sont pas capables de se projeter dans un futur trop loin. Une semaine avant la rentrée suffit pour aborder le sujet.

Miser sur un objet transitionnel

Le doudou ou la sucette sont vos alliés à la rentrée. Si votre enfant en a besoin, n'hésitez surtout pas à les apporter à la crèche ou à l'école, elles sont plus que bienvenues en début d'année. Elles permettent à l'enfant de faire le lien entre l'école et la maison. Et en petite section de maternelle, les enfants disposent bien souvent d'un casier où ils rangent leur doudou, qu'ils reprennent au moment de la sieste. Au bout de quelques mois, l'enfant le sortira de moins en moins...

Lui offrir un objet à emporter avec lui

Quelques jours avant la rentrée, donnez-lui un objet qu'il pourra emporter avec lui à l'école. Un bracelet, un porte-clés ou un ruban à accrocher au cartable par exemple. Expliquez-lui que c'est un objet magique qui contient des bisous et des câlins, et qui l'aidera à aller mieux quand il sera loin de la maison car il porte bonheur et donne du courage. Une autre bonne idée est la photo : offrez-lui le jour de la rentrée une photo de vous qu'il peut glisser dans sa poche et regarder en cas de petit coup de cafard ou de gros chagrin.

Ne pas lui transmettre ses angoisses

Ne craquez pas devant votre enfant car votre état d'esprit est contagieux. Il doit sentir que vous êtes en confiance à l'idée de le laisser dans ce nouveau lieu. S'il sent que ses parents sont anxieux, qu'ils sont stressés ou malheureux à l'idée de le quitter, il va se sentir en insécurité : "S'ils sont tristes ou qu'ils ont peur pour moi, c'est forcément que l'école représente un danger". Soyez donc serein, pour qu'il soit en confiance. Pas de visage triste ni de larmes, vous vous laisserez aller une fois dans la voiture !

Ne pas éterniser les au revoir

Arrivez en avance le jour de la rentrée, mais une fois que l'heure a sonné, partez ! Et si votre enfant pleure et que vous n'arrivez pas à le consoler, ça ne sert à rien de rester. Il y a de fortes chances pour qu'il ait fini de pleurer cinq minutes après votre départ. Que vous restiez peut aussi être ennuyeux pour la maîtresse ou le maître, qui ne peut pas commencer la classe tant que vous êtes là. Le corps enseignant a l'habitude de ce genre de situation, laissez-le prendre le relais.

 
0 commentaire - Cinq conseils et astuces pour mieux vivre la rentrée avec les plus petits
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]