Cinq façons de bien appréhender les devoirs

Cinq façons de bien appréhender les devoirs

Les devoirs.

A lire aussi

Roxane Centola

La rentrée des classes passée, la routine quotidienne est de retour : métro, boulot, dodo et... devoirs pour les enfants ! Que l'on soit un parent ou un enfant, le moment de s'atteler aux devoirs est souvent d'un moment redouté à la maison. D'ailleurs, il peut vite devenir une source de stress et d'angoisses. Pour éviter que les devoirs deviennent un véritable enfer, voici quelques astuces pour les appréhender de façon plus sereine.

Anticiper et bien s'organiser

Commencer les devoirs le dimanche soir à 19 heures, ce n'est pas vraiment l'idéal, que ce soit pour l'enfant, ou le parent. En effet, s'ajoute à la difficulté de l'apprentissage, le stress de devoir faire en un temps limité une charge de travail plus ou moins importante pour le lendemain. Alors autant que possible, avancez-vous dans les devoirs. Instaurez un moment de travail, le samedi matin par exemple : bien reposé, votre enfant sera d'autant plus efficace. Cerise sur le gâteau : il ne pensera plus à l'école pour le reste du week-end et pourra se détendre au maximum. En semaine, on s'y met dès le retour de l'école, après avoir grignoté un petit quelque chose. Faire les devoirs après le dîner n'est pas une bonne idée : votre enfant sera fatigué par sa journée et aura du mal à se concentrer. Les mots clefs ? Anticipation et organisation, afin qu'il n'y ait pas des jours plus chargés que d'autres.

Être positif face aux devoirs

Sachez-le : vous devez garder vos commentaires et réflexions pour vous concernant l'Éducation nationale, lorsque vous entamez les devoirs. Critiquer la maîtresse avant de commencer un exercice n'aidera pas votre enfant à travailler. Lui ajouter une pression supplémentaire, en faisant les gros yeux après avoir vu la note à son dernier contrôle de mathématiques, ne va pas non plus l'aider à se sentir en confiance. Face aux devoirs, on reste autant que possible positif. S'il fait des erreurs, c'est normal : c'est à vous de trouver une façon de lui expliquer ses leçons, en utilisant par exemple des sujets qu'il aime, pour qu'il comprenne plus facilement ce que vous souhaitez lui faire apprendre.

Responsabiliser son enfant

Les devoirs, c'est aussi une façon de responsabiliser votre enfant. Faites-lui confiance, en ne vérifiant pas systématiquement sont travail, ou en n'étant pas chaque soir derrière son dos. Laissez-le s'organiser, s'installer à son bureau et travailler à son rythme. C'est une bonne façon pour lui de prendre confiance en lui. En revanche, faites attention à ce qu'il ne pense pas que vous avez abandonné l'idée de l'accompagner dans ses devoirs. Il pourrait ainsi ne pas oser demander de l'aide en cas de problème, et se retrouver en échec scolaire.

Déléguer les devoirs à une tierce personne

À chaque fois que vous passez du temps avec votre enfant sur ses devoirs, ça tourne mal ? Arrêtez de vous faire du mal, passez la main et demandez de l'aide. Plutôt que de rester dans une impasse, que cela soit lié à un problème de communication ou de confiance, engagez quelqu'un, qui l'accompagnera dans ses devoirs (une à plusieurs fois par semaine). Que ce soit un jeune voisin plus âgé ou un enseignant agréé, cela lui permettra de développer son apprentissage de façon plus sereine et, à terme, de dénouer la situation lorsque votre enfant aura davantage confiance en lui. C'est d'ailleurs la solution optée par Fabienne, dont la fille est au collège : "Il y a des soirs où tout se passe bien et d'autres très mal. Du coup, on a pris un étudiant pour l'aider à faire ses devoirs une à deux fois par semaine. Il est plus jeune que nous et n'est pas dans la relation parents/enfants. Il lui explique les choses de façon différente, avec son propre langage. Il a aussi une écoute différente. Cela nous permet de ne pas être, tous les soirs, dans une situation de conflit et un stress permanant qui pourraient détruire notre vie de famille. De cette façon, on arrive quand même à construire une relation avec notre fille".Un temps limité pour les devoirs

Votre enfant ne doit pas passer toute sa soirée à faire ses devoirs. En fonction de son âge et de sa classe, le temps passé sur le travail à la maison n'est pas le même. Par exemple, lorsqu'un enfant est en CP, il doit passer entre 10 et 15 minutes sur ses devoirs. Du CE1 au CM2, entre 15 et 30 minutes. À chaque classe passée, votre enfant doit pouvoir se responsabiliser davantage. Si vous l'accompagnez chaque soir lorsqu'il est au CP, il doit petit à petit pouvoir prendre de l'autonomie, tout en sachant que vous pouvez l'accompagner si besoin. Si le temps passé lors des devoirs est beaucoup trop important, n'hésitez pas à discuter avec ses professeurs de la charge de travail, ou d'une façon plus adéquate d'aider votre enfant dans son apprentissage.

 
0 commentaire - Cinq façons de bien appréhender les devoirs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]