Comment organiser un vide-grenier ?

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Le printemps pointera bientôt le bout de son nez... Il est grand temps de faire le tri dans vos placards et de vous débarrasser des vêtements, babioles, jouets et autres objets de décoration dont vous ne vous servez plus. Pour ce faire, rien de tel qu'un vide-grenier ! Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Règles, démarches, conseils pratiques : voici comment bien organiser un vide-grenier.

Définir une date et un lieu

Vous souhaitez vous lancer dans l'organisation d'un vide-grenier ? La première chose à faire est de réfléchir à une date et à un lieu. Pour qu'un maximum de personnes puisse s'y rendre, privilégiez les week-ends et jours fériés plutôt que les jours de semaine où vous risqueriez de ne pas avoir beaucoup de visites.

Obtenir l'autorisation de la mairie de la commune

Pour pouvoir organiser son vide-grenier dans les règles, il est obligatoire d'obtenir une autorisation de la mairie de la commune dans laquelle aura lieu l'événement. En effet, sans celle-ci, vous seriez hors la loi et risqueriez ainsi d'encourir des sanctions pouvant aller jusqu'à 1500 euros d'amende. Mais attention, des délais sont toutefois à respecter. Dans les cas où la manifestation a lieu sur le domaine public, adressez-vous auprès de la mairie dans un délai maximum de trois mois avant le début de celle-ci. En revanche, dans les cas où le vide-grenier ne se déroule pas sur le domaine public, l'autorisation peut être réclamée jusqu'à 15 jours avant la manifestation.

Pour effectuer votre demande d'autorisation, il vous suffit de remplir un document type appelé Déclaration Préalable À Une Vente Au Déballage, à télécharger directement sur le site internet du Service Public (http://www.service-public.fr/), et à ramener dûment complété à la mairie de votre commune.

Tenir le registre des vendeurs

Après avoir reçu la déclaration de la mairie vous autorisant à organiser votre vide-grenier où vous l'avez décidé, il faut ensuite que l'organisateur remplisse un registre des vendeurs participants à la manifestation sous la forme d'une grille mentionnant leurs noms et prénoms, leur adresse et leurs coordonnées téléphoniques ainsi que leur numéro de pièce d'identité. Ce registre devra être mis à jour pendant la manifestation et devra être remis à la mairie après le vide-grenier.

Dans le cas où le vendeur est une personne morale, le registre doit également comporter la dénomination et le siège de celle-ci, ainsi que les noms, prénoms, qualité et domicile du représentant de la personne morale à la manifestation, sans oublier les références de la pièce d'identité.

Sanctions encourues

Bien suivre les démarches et formalités est indispensable, sans quoi des sanctions pourront être appliquées :- dans les cas de non respect de la durée de la manifestation, les organisateurs pourront payer jusqu'à 1500 euros d'amende et 3000 euros en cas de récidive ;- dans les cas où le registre des vendeurs ne serait pas tenu à jour ou comporterait de fausses informations, les organisateurs risquent jusqu'à six mois d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende.

Conseils

Pour réussir un vide-grenier et pour que ce ne soit pas trop la pagaille, tout est question d'organisation ! Pour que tout se passe bien, pensez à préparer à l'avance les objets et vêtements que vous souhaitez mettre en vente et stockez-les dans un endroit à part pour ne pas vous tromper. Ensuite, pensez à bien aménager le stand, de façon à ce que les visiteurs aient envie de s'y arrêter : disposez d'un côté les vêtements, de l'autre le mobilier et la vaisselle... Enfin, n'oubliez pas de tenir à jour un compte des ventes réalisées dans la journée (par exemple sur un petit carnet) de façon à pouvoir calculer la recette journalière effectuée.

 
0 commentaire - Comment organiser un vide-grenier ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]