De quoi le 14 juillet est-il le symbole ?

De quoi le 14 juillet est-il le symbole ?

Pourquoi le 14 juillet est-il férié ?

A lire aussi

Hélène Demarly

La fête nationale du 14 juillet célèbre sa 135ème année, sous le thème d'"une nation engagée", souhaitant rassembler les Français après les attentats de janvier, mettant en avant les troupes qui luttent contre le terrorisme. Mais que fête-t-on vraiment le 14 juillet ? Comment le défilé militaire en est-il devenu un symbole aussi important et pourquoi fait-il polémique ?

Prise de la Bastille et Fête de la Fédération

C'est en 1880 que le 14 juillet est décrété fête nationale : ce jour symbolise à la fois la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, qui marque le début de la Révolution française, et la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790 où, pour la première commémoration de la Révolution, 14 000 soldats fédérés venus de toute la France se réunissent à Paris au cours d'une grande messe célébrée au Champ-de-Mars et où Louis XVI est acclamé par le peuple, dans un climat de réconciliation nationale.

Ce choix du 14 juillet est donc fait pour unifier la France : les radicaux commémorent la prise de la Bastille et le soulèvement du peuple, tandis que les modérés, plus conservateurs, préfèrent se souvenir de la Fête de la Fédération et de l'unité du pays autour de son roi.

Une fête laïque et populaire

Le 14 Juillet devient surtout populaire à la suite de la Première Guerre mondiale, où cette fête devient un moyen de célébrer la victoire et de rendre hommage aux troupes. La célébration politique se perd ensuite jusqu'aux années 1930 et au moment du Front Populaire, où la gauche récupère le symbole pour en faire une sorte de fête antifasciste. En 1945, c'est à nouveau un défilé de la victoire, et à l'exception de 1989 et du défilé du bicentenaire mis en scène par Jean-Paul Goude, le 14 Juillet n'est plus vraiment une fête républicaine, éloignée de sa vocation première de "messe populaire", bien que les bals des pompiers subsistent à Paris et dans certaines villes, tout comme les feux d'artifices.

Aujourd'hui : une fête seulement militaire ?

Le 14 Juillet est devenu une célébration du folklore militaire, où le Président de la République passe en revue ses troupes sur les Champs-Élysées. La France est le seul pays européen à organiser un défilé d'une telle ampleur. Au niveau mondial, les plus démesurés ont lieu en Chine, en Russie et Corée du Nord.

À ce titre, depuis quelques années plusieurs voix s'élèvent pour demander la suppression du défilé : pourquoi aurait-on besoin d'un défilé, avec flonflons, soldats et musique militaire pour que les gens aient envie de vivre ensemble ? En 2011, la députée écologiste Eva Joly avait cependant provoqué un tollé à droite comme à gauche, lorsqu'elle avait dit souhaiter la suppression de la parade pour la remplacer par un défilé citoyen.

Le coût est aussi souvent évoqué en ces temps de vaches maigres : le défilé coûte à L'État entre 3,5 et 4 millions d'euros. Cela semble élevé, mais ce montant représente finalement moins de 10 centimes par contribuable.

Pour beaucoup, il ne faut pas toucher au défilé car il serait le ciment de la nation avec trois fonctions précises : politique, diplomatique et sociale. Preuve en est, il reste très populaire, à en juger par l'affluence sur les Champs-Élysées et par le nombre de téléspectateurs qui le regardent (plus de 6 millions en 2014). D'ailleurs, un sondage effectué en 2013 par le CSA pour BFM TV indiquait que seulement 29% des Français étaient pour la suppression du défilé militaire.Le défilé, un symbole de rassemblement ?

Voilà la question, plus que jamais d'actualité à l'époque du problème de l'identité nationale.Ce 14 Juillet, qui fait partie de l'histoire du pays et de son "roman national", continue à fédérer une majorité de Français et reste perçu comme un moment de communion et de joie bienvenu en ces temps de crise.

 
0 commentaire - De quoi le 14 juillet est-il le symbole ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]