Egalité homme-femme au travail : où en est-on ?

Egalité homme-femme au travail : où en est-on ?

Egalité homme-femme au travail : où en est-on ?

A lire aussi

Camille Inglebert

En juillet 2014 était adoptée une loi en faveur de l'égalité entre les sexes. Elle prévoit notamment de lutter contre la précarité des femmes seules (pensions alimentaires impayées...), d'inciter les pères à prendre des congés parentaux et de combattre les inégalités au travail (évolution professionnelle, salaires plus bas...). Pourtant, malgré les mesures mises en place, les disparités entre hommes et femmes n'ont pas disparu, et spécialement au travail. Quels défis reste-t-il à relever pour que les membres des deux sexes soient enfin sur le même pied d'égalité en entreprise ?

Revaloriser le salaire des femmes

L'écart entre le salaire des hommes et celui des femmes s'est - heureusement - réduit depuis les années 60. Malgré tout, il reste du chemin à faire pour que l'égalité parfaite entre les sexes soit atteinte. Aujourd'hui, les hommes gagnent en moyenne 24% de plus que les femmes, selon les dernières données de l'Insee. Et d'après une étude publiée par l'Apec le 4 mars, une femme cadre gagne 8,5 % de moins qu'un homme occupant un poste équivalent.

Dans le classement du Forum économique mondial sur les inégalités hommes-femmes publié en octobre 2014, la France se classe à la 126e place sur 131 en matière d'égalité de salaire entre les hommes et les femmes... Parmi les pays occidentaux, seule l'Italie fait pire. Le principal combat pour l'égalité entre les hommes et les femmes au travail, c'est bien la revalorisation du salaire des femmes !

Encourager l'évolution professionnelle

Le sommet de la hiérarchie des entreprises est bien trop souvent l'apanage des hommes : selon une enquête réalisée par le groupe Grant Thornton en 2014, la proportion de femmes occupant des postes de haut niveau s'élève à 24% en France, nous plaçant dans la moyenne mondiale. Moins nombreuses aux postes stratégiques, les femmes seraient-elles moins ambitieuses que les hommes ? Non, mais elles se heurtent au fameux plafond de verre qui freine leur ascension professionnelle, principalement après 40 ans.

Pour que ce plafond de verre se fissure peu à peu, la gent féminine doit s'affirmer et ne plus avoir peur de demander une promotion ou de se lancer des défis. En sus, la France pourrait aussi prendre exemple sur l'Allemagne : l'année dernière, le gouvernement allemand a adopté une mesure visant à augmenter le nombre de femmes à des postes de direction. En 2016, les cent plus grandes entreprises du pays devront respecter un quota de 30% de femmes à ce type de postes. Une manière de forcer un peu le progrès...

Faire évoluer les mentalités...

"Si j'étais un homme, je serais capitaine", chantait Diane Tell. Chère Diane, nous vous encourageons à réaliser votre rêve. Pourquoi diable une femme ne pourrait-elle pas être marin, astronaute ou gouverneur de la Banque de France ? La gent féminine a tendance à s'autocensurer, et c'est bien dommage. Ce n'est pas parce qu'elle privilégie son travail, qu'une femme sera pour autant une mauvaise mère ou une compagne abominable. Elle peut aussi concilier vie de famille et carrière trépidante, comme l'ont fait avant elle Dominique Reiniche, ancienne présidente de Coca-Cola Europe, ou Delphine Ernotte -Cunci, Directrice Générale d'Orange France. Des femmes de pouvoir qui ont ouvert la voie.

 
0 commentaire - Egalité homme-femme au travail : où en est-on ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]