Grossesse : mes droits et mes garanties au travail

Grossesse : mes droits et mes garanties au travail©Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Concilier grossesse et activité professionnelle est tout à fait possible aujourd'hui car une salariée enceinte jouit de nombreuses protections définies par la loi et même par la convention collective de l'entreprise. Autorisation d'absences, aménagement du temps de travail, congé maternité... On fait le point avec vous sur les droits des femmes enceintes au travail.

Un licenciement interdit

Vous n'osez pas annoncer votre grossesse à votre patron de peur qu'il ne vous licencie ? Sachez que cela est absolument interdit par la loi ! Une salariée enceinte ne peut faire l'objet d'un licenciement que dans deux cas spécifiques : pour faute grave non liée à l'état de grossesse et pour motif économique. Pour les femmes enceintes qui se font licencier pour tout autre motif, ce dernier pourra être annulé si l'employeur n'était pas informé de la grossesse, à condition que l'intéressée puisse fournir un certificat médical dans les quinze jours.

Au travail, la femme enceinte est protégée par de multiples lois, mais encore faut-il que l'employeur soit au courant ! Car même s'il n'est pas obligatoire de l'informer, il est vivement recommander d'annoncer votre grossesse à votre employeur, et cela dès le 4ème mois, afin de prétendre à toutes ces protections.

Un aménagement des conditions de travail

Si elle exerce un travail fatiguant et incompatible avec une grossesse, la salariée enceinte peut demander une mutation temporaire à un poste moins pénible, jusqu'à ce que son état de santé lui permette de reprendre son travail initial. En cas de refus de l'employeur, c'est le médecin du travail qui tranchera.

Les horaires sont également aménagés puisque la loi interdit à une femme enceinte de travailler à l'extérieur après 22 heures et quand la température est négative. À noter que certaines conventions collectives prévoient également des allégements des horaires et des temps de pause. Alors n'hésitez pas à consulter celle de votre entreprise.

Et pas de problème concernant le salaire : il reste le même qu'avant la grossesse !

Les absences autorisées et le congé maternité

Durant la grossesse, les examens médicaux sont obligatoires et ont généralement lieu sur le temps de travail. C'est pour cela que la loi autorise la salariée enceinte à s'absenter pour ses rendez-vous indispensables, et cela, sans diminution de revenu puisque ces absences sont considérées comme du temps de travail effectif.

Sachez que depuis 2014, le père du futur nourrisson bénéficie aussi du droit de s'absenter pour se rendre à trois examens médicaux obligatoires, qui comprennent le premier examen prénatal et les six autres examens mensuels qui suivent.

Enfin, toutes les femmes enceintes, qu'elles soient salariées, en CDD ou même en temps partiel, ont droit à un congé maternité pour accueillir leur bébé. Il offre seize semaines minimum d'interruption de travail : six semaines avant la date présumée de l'accouchement et dix semaines après. Sachez également que pour le troisième enfant, le congé maternité est allongé, passant à vingt-six semaines : huit avant l'accouchement et dix-huit après.

 
0 commentaire - Grossesse : mes droits et mes garanties au travail
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]