Harcèlement scolaire : comment le détecter ?

Chargement en cours
 Votre enfant est isolé à l'école ? Cherchez à en comprendre la cause.

Votre enfant est isolé à l'école ? Cherchez à en comprendre la cause.

1/2
© Adobe Stock, Tom Wang
A lire aussi

Hélène Demarly

Menaces, chantages, humiliations, isolement, violences physiques et verbales.... En France, 700 000 élèves (soit 12%) sont encore victimes chaque année de harcèlement à l'école, du primaire au lycée. Et si votre enfant était l'un d'entre eux ? Voici cinq signes de mal-être qui doivent vous alerter.

Il est isolé

Il n'est invité à aucun anniversaire, personne ne prend de ses nouvelles lorsqu'il est malade, il ne sait pas qui contacter pour rattraper les cours et ne ramène jamais aucun camarade à la maison ? C'est peut-être un signe qu'il est harcelé en classe. Néanmoins, ne pas avoir d'amis n'est pas forcément la conséquence d'un harcèlement, mais peut aussi être lié à un état dépressif.

Il ne veut plus aller à l'école

Il cherche toujours des excuses - en s'inventant par exemple des symptômes de maladie - pour ne pas se rendre en classe, traîne les pieds alors que ce n'était jamais le cas avant, a du mal à sortir du lit le matin et semble tout le temps épuisé. Il peut aussi souffrir de maux de ventre, maux de tête et nausées liés au stress que lui cause l'école. Pour en savoir plus, vous pouvez contacter l'infirmière scolaire, qui pourra vous notifier si votre enfant lui rend souvent visite et s'il prétend être malade pour éviter d'être mêlé aux autres.

Il tente de passer inaperçu

Que ce soit par ses vêtements - qu'il choisit les plus banals possible -, ou par son comportement, il tente de paraître inexistant. Physiquement, il se tient voûté, tête baissée la plupart du temps. En classe, il est d'une timidité extrême. Il ne prend jamais la parole mais peut aussi paradoxalement se montrer insolent vis-à-vis du corps enseignant.

Son comportement a changé

À la maison, il est plus réservé qu'avant, refuse le dialogue, devient agressif ou irritable, s'enferme dans sa chambre, perd l'appétit. Des signaux qui peuvent fortement ressembler à une crise d'ado, mais qui peuvent aussi être liés à un mal-être, surtout si votre fils ou votre fille est encore au primaire ou au début de ses années collège. À l'école, des résultats qui baissent d'un coup alors que votre enfant a toujours été bon élève doivent également vous mettre la puce à l'oreille.

Son matériel scolaire est abîmé

Si son matériel - des affaires de sport à la trousse, en passant par ses cahiers - est détérioré, n'y voyez pas forcément de la négligence. Il se pourrait que d'autres élèves s'amusent à casser ses affaires. Si en plus il les perd souvent, parfois un manteau, parfois un livre, ou rentre avec des taches sur ses vêtements, voire des blessures... Vous êtes en droit de vous demander si votre enfant est vraiment à ce point tête en l'air et maladroit.

Comment lui venir en aide ?

La première chose à faire est d'en parler avec lui. Mais, par honte ou par peur, il est fort probable qu'il n'ose pas se confier à vous. N'hésitez pas à appeler le numéro mis en place par le gouvernement, le 3020, pour trouver de l'aide. Prenez également contact avec son professeur principal pour tenter d'en savoir plus. Lorsque le cas de harcèlement est avéré, il reste à punir les coupables mais aussi à trouver une solution pérenne avec l'établissement, comme changer votre enfant de classe, voire même d'école.

 
68 commentaires - Harcèlement scolaire : comment le détecter ?
  • avatar
    Louisxivbis -

    IL Faut Instaurer un Dialogue avec ses Enfants ! Ma Fille a été Harcelée dès le Début de la Rentrée et c'est Incroyable en Maternelle , elle nous en parlé aussitôt , je suis allé voir son Institutrice , qui a refusé de Bouger !
    Je suis donc Intervenu auprès du petit garçon et cela a été définitivement Terminé !
    Je suis Fier de ma Fille qui a Fait par la suite de très Brillantes Etudes !

  • avatar
    Reptilium45 -

    ma fille de 10 ans est en classe ULIS depuis l'an passé pour rattraper un retard scolaire au niveau lecture.
    la classe est simpa hors mi un détail..Dans sa classe un gamin (d'origine algérienne juste pour le détail) n'arrète pas d'etre après elle,vol,coups en tous genre et souvent à des endroits dangereux (tete dos jambes).
    Donc une année entière à me plaindre de lui auprès de l'école,de la MDPH qui gère ces milieux scolaires,et meme du taxi car c'est la meme dans le taxi..pire,j'en ai meme parler au tribunal de Montargis (Loiret) et personne ne dit rien ne fait rien,et convoquer les parents n'a servit a rien (comprennent pas un mot de français/et ne viennent meme pas le jour de la rentrée).
    Manque de chance pour lui ma fille vit uniquement avec moi et a donc un caractère fort,celui de papa.
    Mais,problème,dés que ma fille lui dit ou lui fait quelque chose,pour elle direct c'est la sanction et on convoque papa.

    Donc au final j'en conclu quoi? simplement que les lois meme à l'école,ne sont pas les memes pour tout le monde et que vu que sa continue cette année sur la meme lancée je vais devoir appliquer les menaces que j'ai faites,faire la loi moi meme.
    ah oui parce que meme à la gendarmerie m'a fait réponse ceci:
    _"vous pouvez porter plainte,mais au tribunal sa restera votre parole contre la sienne,donc sa ne vous avancera à rien."

    Que voulez vous faire avec un système aussi pourrit?.
    la protection de l'enfance sa marche juste pour pourrir les parents mais ya personne qui bouge quand le problème vient de l'extérieur...bande de gens inutiles.

  • avatar
    football -

    si votre enfant est harceler a l ecole dites lui de trouver un bon copains gentils mais assez costaud et vous verrez votre enfant ne sera plus harceler c est le debut de la vie en collectivitee et de plus il se construira dans une confiance et une belle serenitee la vie commence un peu dans les cour de recreations mais ils faut que l enfant reste gentil ou gentille bien sur c est mon conseil

    avatar
    irvinvan -

    c est sur avec des conseils comme ceux là l'enfant va aller mieux !!! C'est l'attitude que ma mère a eu. Résultat une vie gachée, 5 ans de psychothérapie, et toujours un mal être et des difficultés d'insertion et de communication. Les adultes doivent aussi prendre leur responsabilité et faire appliqué le règlement de l'école : tout enfant se doit de le respecter. Si les profs ouvraient leurs yeux et écoutaient plus les enfants, ce problème n existerai pas.... dans la cour de récrée, il sont aussi responsable de ce qui arrive.

  • avatar
    Hello63 -

    Bonsoir,
    Mon petit fils a été harcelé plusieurs mois par un élève de sa classe. Il a fini par dire ce qu'il subissait, un signalement a été fait à l'école.
    Que croyez vous qu'il advint ?
    Et bien rien du tout, car le harceleur était le fils d'une institutrice qui lorsqu'elle pris connaissance du problème, l'a nié et a été jusqu'à agresser la mère de l'enfant (ma fille)
    Lorsqu'une enseignante présente cette pathologie que doit on faire ?

    avatar
    Reptilium45 -

    l'école,la justice ne font rien ,,tant que dans l'histoire n'apparait pas le mot couteau ou cannabis,ou alors faut que les parents se tapent dessus devant l'école,sinon sa ne les intéresse pas vous comprenez...c'est malheureux mais ainsi.
    je vous invite à lire ma petite histoire concernant ma fille dans cette meme page.
    on nous parle de sécurité mais rien ai fait au final.
    Moi j'ai dit a ma fille ,vazi cogne lui dans le nez ,tu te défends si personne dit rien,,et si quelqu'un te dit quelque chose je m'en occuperai moi meme.
    c'est malheureux mais on est livrer à nous meme car personne ne bouge le petit doigt,,donc on change le fusil d'épaule et se fait justice soit meme...pas le choix.
    pareil à la rentrée yavait aucune sécurité devant l'école de ma fille,pas un flic,nada.,alors que l'an passé,meme école,il y en avait une dizaine devant.
    la question à ce poser est: "faut il ne plus mettre notre gosse à l'école et lui faire la classe à la maison?" (ce qui est possible).

  • avatar
    Noli-Tangere2 -

    J'ai moi-même été harcelé pendant 6 ans lorsque j'étais au lycée. C'était entre 1966 et 1972. Jamais personne ne m'est venu en aide, ni professeurs ni parents. A l'époque, c'était considéré comme une affaire sans importance...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]