Journée de la femme : l'égalité, où en est-on ?

Journée de la femme : l'égalité, où en est-on ?

Les femmes sont toujours moins nombreuses que les hommes à avoir accès aux postes à responsabilités.

A lire aussi

Hélène Demarly

Le 8 mars, on célèbre la Journée internationale pour les droits des femmes et c'est l'occasion de revenir sur son évolution en France. Car même si les progrès sont réels, il reste encore de nombreux efforts à fournir avant d'atteindre la parité parfaite entre les sexes. Égalité des salaires, accès aux emplois à responsabilité, répartition des tâches ménagères, violences physiques ou sexuelles, parité en politique ou dans les médias... Petit tour d'horizon de l'égalité en 2016.

Au travail

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à travailler. Elles représentaient 43,7% de la population active en 1990 contre 48% en 2015 (source : réseau MAJE, réseau de recherche sur le marché du travail et le genre). Elles se dirigent aussi davantage vers des secteurs qui étaient auparavant réservés aux hommes comme l'économie ou la médecine.Malgré tout, selon les dernières données du gouvernement, les salaires continuent d'être moins élevés pour les femmes. Tout temps de travail confondu, elles gagnent 14% de moins que les hommes. Le rapport annuel du forum économique mondial publié mi-février, a même démontré que les femmes gagnent aujourd'hui dans le monde le même salaire que les hommes... en 2006 !

Dans l'éducation

Les femmes continuent de faire de plus longues études que les hommes. Dans l'enseignement supérieur, elles sont majoritaires à l'université mais sont minoritaires en classes préparatoires, en IUT et surtout en écoles d'ingénieurs, où elles représentent seulement un quart des étudiants. Et cela se ressent ensuite par la suite, puisque les femmes accèdent moins facilement aux postes à responsabilité. D'ailleurs, aucune entreprise du CAC 40 n'a de PDG femme et 72 % des créations d'entreprise sont faites par des hommes. (source : Ministère du droit des femmes).

Vie domestique

En dépit de l'augmentation de l'activité professionnelle féminine, les femmes continuent d'en faire beaucoup plus que leur compagnon, consacrant un peu plus de 3 heures par jour en moyenne à faire la cuisine, le ménage, les courses ou les tâches administratives, quand cela n'occupe qu'1h45 du temps des hommes.

Violences physiques et sexuelles

La lutte contre les violences faites aux femmes s'améliore mais est loin d'être terminée. En 2014, c'est 118 femmes qui sont décédées sous les coups de leurs conjoints et 223 000 qui ont été victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint, contre 80 000 hommes.Le nombre de plaintes pour viols et agressions sexuelle est toujours trop bas, seulement 16 000 femmes victimes portent plainte (14%). Un chiffre qui a cependant largement augmenté depuis les années 1980 (moins de 6000 plaintes par an à cette époque) et qui s'explique par la libération de la parole des femmes et non par une augmentation du nombre de viols. Problème, le regard de la société sur le viol n'évolue pas. Selon une enquête publiée le 2 mars dernier par l'IPSOS, la culture du "elle l'a bien cherché" demeure. Quatre personnes sur dix estiment encore que la responsabilité du violeur est atténuée si la victime portait une tenue provocante et 19% des hommes interrogés pensent que même lorsque les femmes disent non mais cela peut vouloir dire oui.

En politique

La loi sur la parité qui date de 2000 a contribué sensiblement à une meilleure représentation des femmes en politique, mais c'est encore loin d 'être parfait. Même si au gouvernement, la parité est respectée (avec même plus de femmes que d'hommes depuis le dernier remaniement), on ne peut pas en dire autant de l'Assemblée Nationale, où seulement 26,9% des députés sont des femmes, et encore pire au Sénat où elles ne sont que 22%.Au niveau local, seules trois femmes sont élues à la tête d'une région (Valérie Pécresse, Marie-Guite Dufay et Carole Delga, sur les dix-sept régions) et seulement 16% sont maires.

Dans la culture

Dans le cinéma français, seulement 32% des réalisateurs sont des femmes alors qu'elles représentent 86% des emplois du décor (source : Fémis). Depuis la création des César en 1976, une seule femme, Tonie Marshall, a reçu celui de "meilleur réalisateur" pour Vénus Beauté (Institut). Dans les médias aussi, les femmes sont sous-représentées. Elle ne sont qu'un peu plus de 20% à faire partie des experts invités sur les radios (privées et publiques confondues) pour répondre aux questions des journalistes. Et le constat est quasiment le même à la télévision, elles ne sont présentes qu'à 36% dans les programmes d'information et 16% dans les programmes sportifs (source : Ministère du droit des femmes).

En novembre dernier, le Forum Economique mondial annonçait que l'égalité homme-femme serait atteinte dans le Monde en 2133, soit dans 117 ans... Le chemin qui mène à l'égalité hommes-femmes et encore long.

 
31 commentaires - Journée de la femme : l'égalité, où en est-on ?
  • avatar
    weyrs -

    Journée de la femme : l'égalité, où en est-on ?
    Demander à Air France... de qui se moque t-on un article pour contrarié un autre article

  • avatar
    gretel01 -

    Le Forum Economique Mondial : on apprend tous les jours où passe notre argent, j'adore !

  • avatar
    konnichiwa -

    Quand les hommes sont plus nombreux c'est un scandale mais suivant les poste ou les fonctions ou se sont les femmes sont en majorités, là elles ferment leurs bouches ? Elles veulent faire de la terre un monde d'amazone.

  • avatar
    raphy -

    la journée de la femme c ést toute l année et parce que je le vaut bien

  • avatar
    lolo138 -

    l'égalité, au fond, on ne peux être que d'accord, plus de riches, plus de pauvres, tout le monde au même salaire, du balayeur(e) en passant par le chômeur(e), du chef d'entreprise, jusqu'au Président(e) de la République,comme ça il n'y aura plus de jaloux(ses), car la jalou(x)sie c'est vraiment la pire maladie du siècle!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]