La France est-elle prête à avoir une femme présidente ?

La France est-elle prête à avoir une femme présidente ?

Le Palais de l'Élysée vu de l'extérieur.

A lire aussi

Hélène Demarly

Selon un sondage (BVA Opinion, de 2015), plus de 9 Français sur 10 se déclarent "prêts" à élire une femme présidente de la République. Alors, une femme à l'Élysée, est-ce pour bientôt ?

16 femmes sont à la tête d'une puissance étrangère (soit seulement 8,3 % des chefs d'État dans le monde) selon le dernier rapport de l'ONU Femmes, publié le 15 mars 2017. Une ouverture à la parité qui évolue terriblement lentement, tout comme en France. L'Hexagone n'a en effet jamais connu de présidente de la République et seulement une seule femme Premier ministre, Édith Cresson, dont le mandat reste toujours considéré comme le plus court de la Ve République pour un Premier ministre. Cela fait désormais 73 ans que les Françaises ont le droit de vote et sont éligibles, or le chemin vers l'égalité parfaite en politique est très long et voir une femme arriver un jour à l'Élysée est sans doute encore plus compliqué.

La politique : un milieu d'hommes ?

Bien qu'elles représentent 53 % du gouvernement, les femmes sont seulement 25 % au Sénat et 26 % à l'Assemblée Nationale. Au niveau régional ce n'est pas mieux avec 84 % des collectivités locales présidées par un homme (sources HCE, Haut conseil à l'Égalité entre les femmes et les hommes). Et même si ces chiffres s'améliorent à chaque mandat, les femmes restent exclues des postes à haute responsabilité (seulement 16 % des maires de France, par exemple, sont des femmes). Peu importe le parti politique, les femmes sont toujours minoritaires, preuve en est d'ailleurs, sur les 11 candidats à la présidentielle, seule 2 (Marine Le Pen et Nathalie Arthaud) sont des femmes. En plus de ce fameux plafond de verre qui empêche les femmes d'accéder à de hauts postes politiques, celles-ci doivent subir un sexisme exacerbé qui ne les aident pas à gravir les échelons, ce que dénonce le site chaircollaboratrice.com. Un environnement créé et dirigé majoritairement par les hommes qui réduit les chances de voir élue une femme à la présidence de la République.

Vers plus de parité ?Si la politique reste un milieu masculin, les choses changent cependant petit à petit. Avec la loi de 2013, qui a modifié le mode de scrutin (obligeant les cantons à présenter un binôme paritaire), les conseillères départementales représentent maintenant la moitié des assemblées et des bureaux. Autre avancée : Paris, ville la plus grande de France, est désormais dirigée par une femme (Anne Hidalgo, depuis 2014). Quant à la loi d'août 2014 sur l'égalité femmes-hommes, elle prévoit le doublement des sanctions financières aux partis politiques qui ne présentent pas un nombre égal de femmes et d'hommes candidats, à partir des législatives de 2017.

Autant de points encourageants qui tendent vers une féminisation plus importante de la politique - qui plus est approuvée par une large majorité de Français, puisqu'ils sont 94% à se dire "prêts" à élire une femme à la présidence de la République - et qui permettra sans doute de voir arriver d'ici quelques années une femme à la tête du pays.

 
2 commentaires - La France est-elle prête à avoir une femme présidente ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]