Pourquoi arrêter de sourire est un acte militant ?

Chargement en cours
 Garder la mine serrée est un moyen d'afficher ses positions politiques de façon pacifique.

Garder la mine serrée est un moyen d'afficher ses positions politiques de façon pacifique.

1/2
© Adobe Stock, golubovy
A lire aussi

Marc-Emmanuel Adjou

Si le fait de sourire est synonyme de joie et de bonne humeur, à l'inverse, gardez un visage neutre peut servir à véhiculer un message politique.

Pour certains, il évoque la sympathie, le bonheur. Dans d'autres circonstances, il témoigne une gêne, un embarras. Ailleurs, il est gage de politesse. Mais si les usages du sourire sont multiples et leurs sens variés, exhiber un large sourire n'a pas forcément une connotation positive. C'est sans doute la raison pour laquelle de nombreuses organisations féministes ou des personnalités médiatiques font le choix de garder un visage fermé lorsqu'il s'agit de faire passer un message.

Un signe de protestation

Oscars 2017. L'acteur Casey Affleck est sacré Meilleur acteur pour sa prestation dans le drame "Manchester by the Sea". Sous les ovations de toute la salle, le comédien se rend sur l'estrade afin de récupérer sa statuette des mains de l'actrice Brie Larson. Sans sourire, ni applaudissements, cette dernière se contente de lui remettre son prix, l'air grave. On ne comprendra les raisons de son geste que plus tard : la jeune femme n'a tout simplement pas souhaité féliciter le lauréat, ce dernier étant poursuivi en justice pour des accusations de harcèlement sexuel. Sa démarche n'est pas passée inaperçue et a d'ailleurs été soutenue par de nombreuses femmes. La mine neutre pour dénoncer le harcèlement : on a rarement vu d'acte de protestation plus élégant.

Défier le patriarcat

Si vous vous faîtes régulièrement accoster dans la rue par des passants, disons un peu collants, vous avez sans doute déjà eu droit au traditionnel "Souriez Madame, vous êtes belle". C'est, osons le dire, le calvaire de toutes les femmes, être contrainte de sourire en toutes et pour toutes circonstances, que leur humeur s'y accorde ou pas, toujours sur la demande du sexe opposé. Hillary Clinton en a fait les frais lors de sa course à la présidentielle américaine en 2016, lorsqu'après une soirée mouvementée, le présentateur américain Joe Scarborough par le biais d'un tweet, lui demanda de sourire sur le motif qu'elle avait passé "une super soirée". Une requête jugée sexiste, qui n'a pas manqué de faire réagir la twittosphère féminine et les supportrices de la candidate. Dans la foulée, le réseau à l'oiseau bleu a été envahi de photos de femmes, le visage fermé, accompagné du hashtag #SmileforJoe. Une belle démonstration de féminisme !

Non Mesdames, vous n'êtes pas obligées de sourire

La question du sourire chez les femmes a également fait débat au sein de la rédaction du site Slate, qui en a tiré une conclusion éclairée dans un article paru le 20 avril 2016. Ainsi, pour la journaliste Nadia Daam : "Exiger d'une femme qu'elle sourie ne constitue rien d'autre qu'exiger d'elle qu'elle se conforme à une vision fantasmée de la façon dont les femmes devraient se comporter dans l'espace public." Et de conclure : "Soyons clairs : dire à une femme qu'elle devrait sourire constitue une forme tangible de harcèlement. Celui qui soumet la femme à cette injonction et donc l'objectifie estime disposer d'un droit sur son corps."

 
2 commentaires - Pourquoi arrêter de sourire est un acte militant ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]