Que risquez-vous si vous refusez de faire vacciner votre enfant ?

Chargement en cours
 Refuser de faire vacciner ses enfants, c\

Refuser de faire vacciner ses enfants, c'est s'exposer à être condamné par la Justice.

1/2
© iStock, Choreograph
A lire aussi

Marine de Guilhermier

Si vous êtes maman, vous vous posez forcément cette question depuis que le gouvernement a annoncé la semaine dernière que onze vaccins infantiles allaient devenir obligatoires en 2018. La rédaction vous aide à y voir plus clair.

Une mesure controversée

Le 16 juin 2017, Agnès Buzyn, fraîchement en poste en tant que ministre des Solidarités et de la Santé, annonçait au Parisien réfléchir à "rendre obligatoire onze vaccins". Jusqu'à tout récemment, seuls trois d'entre eux étaient imposés : ceux contre la diphtérie, le tétanos et la polio. Ce qui n'était absolument pas suffisant pour la femme politique, également spécialiste d'hématologie. En effet, elle déclarait au quotidien, qu'il n'était pas "tolérable" que des enfants meurent de la rougeole de nos jours, ou qu'il n'était "pas supportable qu'un ado de 15 ans puisse mourir (de la méningite) parce qu'il n'est pas vacciné".

Et la ministre a obtenu gain de cause puisqu'Édouard Philippe a effectivement annoncé le 4 juillet qu'à partir de 2018 les moins de deux ans devront obligatoirement être vaccinés contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque et l'haemophilus influenzae B (à l'origine de pneumopathies et de méningites). Une décision qui a vite engendré la polémique, beaucoup de parents étant méfiants à l'égard des vaccins. Certains craignent notamment des effets secondaires quand d'autres estiment que cette loi est une atteinte à leur liberté de choisir ou non de vacciner leur progéniture. D'autres encore, voient cette mesure comme le moyen pour les laboratoires de s'enrichir...

Amende et emprisonnement possible

Mais que risquez-vous vraiment si vous êtes réfractaire à la vaccination de vos petits ? Eh bien, selon l'article L3116-4 du code de la santé publique : une peine de six mois d'emprisonnement et 3 750 euros d'amende. Tout du moins c'était ce qui y était indiqué jusqu'ici. Du côté du code pénal, c'est même jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende que vous encourez en refusant que vos chérubins ne reçoivent les vaccins obligatoires. Mais dans la pratique, les condamnations de cet ordre restent très rares. Cependant, il y a une autre conséquence à refuser un vaccin obligatoire : l'interdiction d'accès aux crèches, écoles et autres centres aérés !

Une clause d'exemption à l'étude

Jeudi 6 juillet au micro de RTL, Agnès Buzyn a toutefois précisé : "Nous travaillons sur une clause d'exemption, c'est-à-dire si vraiment des familles s'opposent absolument, nous essaierons de leur permettre d'éviter la vaccination. Mais c'est compliqué juridiquement." La ministre a tout de même déclaré "réfléchir aux sanctions", tout en avouant que "ce (n'était) pas, à (son) avis, la meilleure façon d'avancer". "L'objectif n'est pas d'avoir des amendes mais de faire de la pédagogie", a-t-elle en outre expliqué. En somme, s'il est peu probable que vous soyez condamnée en refusant catégoriquement de faire vacciner vos enfants, vous aurez tout de même des difficultés si vous souhaitez l'inscrire dans une collectivité. À vous donc de bien peser le pour et le contre !

 
6 commentaires - Que risquez-vous si vous refusez de faire vacciner votre enfant ?
  • Gokaden -

    La santé de nos enfants vs le diktat de l'argent... Vaste débat. J'ai vite choisi !

    Merci Catwoma.

  • catwoma -

    Je serai bien curieuse de voir les différentes réactions de ceux et celles qui me liront. les "pour" et les "contre"!!

  • catwoma -

    Cette industrie Big Pharma et les gens qui gravitent autour, L'INCONSCIENCE des nouveaux gouvernants dont Mme A.Buzyn ministre de la santé, font encore valoir l'empoisonnement déjà bien étalé de la population. Ils font d'une part obstacle à la nourriture bio ( en empêchant la culture bio de se développer pour écouter les gros lobby agro-alimentaires qui leur remplissent les poches en signant des contrats répugnants ). De la même manière, ils ne respectent pas les corps humains qui parlent, ( l'immunité naturelle des enfants n'est pas terminée avant l'âge de 3 ou 4 ans), pour encore bien se remplir les poches au moyen de contrats aussi répugnants que juteux avec big pharma!!!! Vaccins empoisonnés à l'aluminium et autres saloperies chimiques.
    C'est une honte d'y rajouter encore une couche de dictature en menaçant les citoyens récalcitrants d'emprisonnement et d'amendes pécuniaires hors normes!!
    Chacun a le droit de disposer de son corps comme il le souhaite, défendons notre liberté de conscience, soyons mieux informés sur les risques de ces nouveaux vaccins imposés!
    Aucun humanisme et du dogmatisme purement et simplement imposés, comme si nous n'étions pas capables de s'exprimer sur le sujet!!! Ils nous prennent pour des idiots et des incultes !!
    Je suis farouchement opposée à ce projet d'obligation vaccinale mis en place par le gouvernement!!
    Plusieurs pays européens dont la Suède qui vient d'interdire l'obligation vaccinale, respectent correctement l'Humain. Pas en France, ils n'en ont rien à faire, c'est le pouvoir qui leur monte au cerveau!
    J'ai signé la pétition plutôt 2 fois qu'une et j'invite tous ceux qui doutent et n'ont pas encore signé, à le faire. A ces personnes, je les invite à se pencher sur les lettres du Dr Rueff et de consulter le site "Info Vaccins France".
    Nous avons jusqu'au 24 Juillet, date à laquelle cette loi honteuse passera (pendant les vacances bien sûr! tellement facile!!) pour contrer cette décision arrogante et ignoble!!
    Ok pour la vaccination , mais avec intelligence, c'est à dire pas n'importe quel vaccin, et pas pour n'importe quoi.
    Les gouverneurs sont, dans ce contexte, plus ignorants que ceux à qui ils imposent les vaccins. Ils ne connaissent pas la Nature Humaine ni la Nature tout court, car ils ne S'Y INTÉRESSENT PAS!! IL NE S’INTÉRESSENT QU' A L'ARGENT!!!
    Nous sommes gouvernés, je le répète, par des ignorants qui croient tout savoir et qui ne savent rien. Ce n'est pas parce qu'on a fait des grandes études qu'on est hyper intelligent, au point d'imposer aux citoyens de se taire, de se rabaisser, et d'avaler les dogmes sans poser de question!!
    Réveillons nous et signons un maximum la pétition contre les 11 vaccins obligatoires, ce sera déjà une bonne étape!!
    Qui aime bien ,vaccine peu.

    aggie -

    On ne peut pas être totalement contre les vaccinations. Lorsque j' étais enfant dans chaque classes il y avait des enfants estropiés à vie par la polio. Aujourd'hui grâce à la vaccination il n 'y en a plus. La diphtérie tuait un nombre important d'enfants. Evidemment c 'est devenu une "industrie rentable"(on ne devrait pas pouvoir faire de bénéfices sur les vaccins). Il faut enlever l'alu des vaccins chaque fois que cela est possible et n'imposer que ceux qui sont nécessaires. 11, cela me semble trop, mais en Afrique, lorsque la vaccination a été obligatoire, la mortalité infantile a chuté de façon extraordinaire(dans le pays ou je me trouvais l'âge moyen est passé de 19 à 40 ans).

  • xyz47 -

    il me semble que, même s'il peut exister quelques risques, la vaccination est une mesure de prévention, et dans ce domaine comme dans bien d'autres, prévenir est la première efficacité avant l'accident . quant aux récalcitrants, faudrait peut-être les mettre devant leur responsabilité s'il advenait que leur enfant non vacciné avait des problèmes de santé liés à cette non prévention. la SS ne s'en porterait que mieux.: oui à la solidarité mais non à la bêtise !

  • doome -

    ils ne peuvent plus piquer voir moins...alors on pique les enfants...!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]