Réseaux sociaux : comment rester discret pour ne pas perdre son emploi

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Facebook, Twitter, Foursquare... Tous ces réseaux sociaux font partie intégrante de la vie de la plupart des Français, qui se plaisent à partager leurs tribulations en ligne. Mais il y a forcément des risques à ainsi se livrer sans tabou, surtout quand on est en poste dans une entreprise, et que l'on ne prend pas soin de protéger sa vie privée. Alors, quels sont les rudiments à connaître pour ne pas se mettre dans l'embarras et risquer un licenciement ?

Verrouiller

C'est la base d'une vie virtuelle réussie : tous les réseaux sociaux proposent une fonction de verrouillage des informations, qu'il est nécessaire d'utiliser. Sur Twitter, rendez vos propos privés, qui ne seront accessibles qu'à ceux que vous aurez acceptés parmi vos abonnés. Idem sur Facebook, où il existe de nombreuses fonctionnalités pour bloquer le contenu que vous postez à certaines personnes, selon les groupes que vous leur aurez attribués au préalable. Soyez vigilant : ces sites changent régulièrement de politique concernant la vie privée, un flou artistique existant pour le moment sur cette notion. Facebook vous préviendra du changement par mail, mais il risque fort de se perdre parmi tout le courriel reçu...

Sélectionner ses amis

C'est également d'une logique implacable, mais l'attrait de la popularité peut faire perdre de vue l'essentiel : n'acceptez que de véritables connaissances parmi vos amis sur les réseaux sociaux ! Et si la politique de votre entreprise requiert que vous acceptiez votre patron, gare à vos posts ! Les réseaux sociaux permettent à ce manager d'avoir accès à tous vos propos, et tous les jeux auxquels vous jouez durant la journée, alors que vous êtes censé travailler...

Avoir deux comptes
C'est lorsque le patron de l'entreprise figure parmi ses amis qu'il faut sérieusement songer à changer de compte, et à en ouvrir un plus secret, que seuls vos connaissances proches et intimes connaîtront. Le mieux est d'utiliser un pseudonyme, de donner une nouvelle adresse mail, histoire que votre nom ne remonte pas malgré tout lorsqu'un employeur éventuel vous cherchera dans son moteur de recherche...

Se contrôler

Le plus simple est aussi de savoir ce qu'il est possible de partager, ou pas. Le bon sens apparaît comme une bonne solution pour mener une vie virtuelle sans heurts et sans crainte du licenciement. Critiquer son patron en ligne, même s'il ne figure pas parmi ses contacts et que le compte est protégé, reste de toute façon risqué. Et si l'un de vos collègues se chargeait de lui rapporter vos dires ? Les photos de soirées arrosées sont également à proscrire, même si elles semblent très amusantes à partager sur le moment. Mener une vie active sur les réseaux sociaux tout en conservant son jardin secret n'est pas chose facile mais reste possible, pour peu qu'on réussisse à ne pas se mettre en scène dans des postures compromettantes.

 
0 commentaire - Réseaux sociaux : comment rester discret pour ne pas perdre son emploi
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]