Revendre ses billets de train, comment s'y prendre ?

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

En fonction des billets achetés, il peut être plus ou moins facile d'échanger ses titres de transport. Entre les billets prem's, les billets traditionnels et les autres, il faut connaître les spécificités des billets de train. On fait le point.

Billet traditionnel

C'est sans aucun doute le plus facile à revendre. Quand le billet n'est pas nominatif, c'est même un jeu d'enfant ! Plusieurs sites internet sont des plateformes de revente plutôt efficaces : ils proposent à des voyageurs ayant un imprévu de pouvoir céder leur titre de transport à un prix inférieur à celui auquel ils l'ont acheté, ou au maximum au prix d'achat.

Si le billet est nominatif mais qu'il reste classique (carton de la scnf), il est aussi possible de le revendre, pour peu que la personne le rachetant dispose des mêmes avantages que le revendeur (carte 12/25, carte grand voyageur...).

Billet imprimé chez soi, e-billet, billet IDTGV, Ouigo

Si vous possédez ce genre de titre de transport, il est impossible de le revendre. Le nom du passager étant indiqué par le passager lui-même, il est impossible qu'une autre personne voyage avec, surtout que ce billet ne nécessite pas de compostage mais une pièce d'identité !

Parfois, il est possible de changer le nom qui figure sur le billet IDTGV, mais cela a un prix : 12 euros sur Internet et 17 euros par téléphone. Quant au billet Ouigo (nouveau service de la SNCF), il est possible de le modifier gratuitement, une heure au maximum après la réservation. Mieux vaut ne pas douter trop tard, donc !

Billets Eurostar

Là encore, le billet cartonné, même nominatif, peut être revendu. Car le nom qui est inscrit dessus peut être le nom de celui ayant réservé le billet, et non celui du voyageur. En revanche, comme pour les e-billets de la SNCF, l'e-billet de l'Eurostar est nominatif et ne peut pas être revendu. La pièce d'identité est nécessaire lors d'un contrôle, et le nom figurant dessus ne peut être différent de celui estampillé sur le titre de transport.

Ne pas se faire avoir

Sur Internet, de nombreuses personnes tenteront de vous vendre des billets nominatifs et invendables à des tarifs défiant toute concurrence. Certes, cela peut sembler alléchant, mais si vous vous faites contrôler, c'est l'amende assurée, au même titre que si vous n'aviez pas pris de titre de transport. Il est donc nécessaire de ne pas être ébloui par des propositions trop intéressantes pour être honnêtes !

 
0 commentaire - Revendre ses billets de train, comment s'y prendre ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]