Souci au bureau : vers qui vous tourner ?

Chargement en cours
 Un souci au travail peut rapidement devenir un problème personnel insurmontable. Il faut donc trouver le bon interlocuteur rapidement afin de trouver une solution.

Un souci au travail peut rapidement devenir un problème personnel insurmontable. Il faut donc trouver le bon interlocuteur rapidement afin de trouver une solution.

1/2
© Adobe Stock, contrastwerkstatt
A lire aussi

Christian Pambrun

La souffrance au travail est un des maux du siècle. Des conflits mineurs entre collègues aux cas plus graves de harcèlement ou de surmenage pouvant avoir des conséquences catastrophiques, il est important de gérer ces problèmes le plus tôt possible afin d'en venir à bout. Il faut pour cela trouver le bon interlocuteur.

Selon une étude IPSOS datant de 2013, 75% des Français seraient satisfaits de l'ambiance au travail, mais seulement 31% s'y sentiraient bien. Les soucis au bureau peuvent rapidement devenir insurmontables, surtout lorsque le temps passé au travail est important ou quand la hiérarchie est impliquée.

Problèmes entre collègues ?

Si vous rencontrez des problèmes relationnels insurmontables avec des collègues qui n'ont aucune ascendance hiérarchique par rapport à vous, il est important d'en parler à votre supérieur en premier lieu. Il ou elle pourra vous proposer des solutions pratiques (éloignement, changement de poste ou d'horaires) ou de médiation. En parler est essentiel, et aide bien souvent à régler les problèmes rapidement - ceux-ci pouvant être invisibles pour votre hiérarchie. Si votre supérieur ne peut vous aider, ou que le conflit est avec lui, il faut tout d'abord se tourner vers le service des ressources humaines de votre entreprise qui peuvent aider à la conciliation ou alerter la direction.

Mal-être au travail

Si vos soucis vont au-delà de problèmes relationnels ou organisationnels avec vos collègues, d'autres interlocuteurs existent. Si vous êtes victime de troubles psychologiques ou physiques et que vous pensez que votre travail (ou un élément en relation) en est responsable, vous pouvez vous tourner vers le médecin du travail. Une consultation est possible, et il pourra vous donner des conseils ou vous fournir un arrêt de travail si nécessaire.

Faire appliquer le droit

Les cas les plus graves (menaces, harcèlement moral) nécessitent l'intervention de l'inspection du travail. L'employeur a pour obligation de faire respecter une ambiance sereine et des bonnes conditions de travail au sein de l'entreprise. Un salarié peut demander à rencontrer un inspecteur du travail de son département afin de constater des manquements au Code du travail, ou de recevoir des conseils sur les droits et obligations de chaque parti. Une visite peut même être organisée afin de constater une infraction. Les représentants du personnel (syndicaux ou autres) peuvent également être d'une aide précieuse en cas de conflit. Si votre intégrité physique ou psychologique est directement menacée, ou que vous êtes victime de harcèlement sexuel, il faut alors se tourner directement vers les services de police et de justice. Du dépôt de plainte aux Prud'hommes, en passant par la saisine du Défenseur des droits, il existe de nombreuses façons de donner l'alerte et de se défendre. Enfin, certaines associations viennent en aide aux victimes de burn out (surmenage) ou peuvent vous aider et vous conseiller dans vos démarches liées à un souci au bureau. Alors n'hésitez plus : libérez votre parole avec le bon interlocuteur !

 
2 commentaires - Souci au bureau : vers qui vous tourner ?
  • avatar
    Jadesp -

    Pour ma part mon épouse a été la cible d'un petit chef de service car elle a refusé ses avances,je n'ai pas commencé à demander à Pierre,Paul ou Jacques ce que devais faire ni crié au secours je me suis garé devant la sortie de la société et j'ai attendu que le petit chef sorte à 18 H et je l'ai attrapé par le col en lui expliquant que si j'entendais encore parler de lui au niveau par l'intermédiaire de ma femme il allait le regretter sérieusement,il y a de cela 3 ans et depuis je n'ai jamais plus entendu parler de lui.
    C'est simple et radical.

    avatar
    rose79 -

    mes compliments monsieur, bonne réaction

  • avatar
    sihem -

    si on libère notre parole comme vous le dites et avec enthousiasme on risque d entrer dans un conflit d ou on en sort pas forcement vainqueur prck on sera seul face a une hiérarchie qui ne pense qu' au gain matériel et qui considère ses collaborateur (on est loin de la) comme une main d œuvre qui est sensé suivre et le comble c est qu' on y peut rien on a beau parler et réclamer mais ca reste des bruites de couloir ni plus ni moins et c triste ....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]