Stress au travail : quels sont les recours ?

Stress au travail : quels sont les recours ?©Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Les dossiers qui s'empilent, un patron stressant, des vacances oubliées... Il existe de nombreux facteurs qui engendrent un stress et la pénibilité au travail. Mais face à ce mal-être, quels sont les recours possibles ? Votre employeur peut-il vous aider ? Faut-il aller jusqu'au procès ? Voici les clés pour comprendre et intervenir face au stress au travail.

Les causes et symptômes du stress au travail

Selon l'INRS, l'Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, "on parle de stress au travail quand une personne ressent un déséquilibre entre ce qu'on lui demande de faire dans le cadres professionnel et les ressources dont elle dispose pour y répondre". Un salarié européen sur cinq serait touché par ce mal.

Cette situation peut être causée par de multiples facteurs : surcharge de travail, environnement stressant, manque d''autonomie, démotivation... Dans certains cas, cela peut même conduire à une dépression.

Le stress au travail se manifeste de deux manières différentes selon la personnalité de chacun. Dans un premier cas, l'employé se replie sur lui-même, préférant éviter toute confrontation. Ce cas s'applique pour les personnes de nature timide et réservée. Dans l'autre cas de figure, c'est l'agressivité et la colère non maîtrisée qui se manifestent chez les plus démonstratifs.

Les recours au sein de l'entreprise

En réponse à votre mal-être, plusieurs solutions internes s'offrent à vous. Premièrement, l'entreprise se doit de réagir et d'améliorer vos conditions de travail. Car en vertu de l'article L.1152-1 du Code du travail, le chef de l'entreprise est dans l'obligation d'adapter le travail demandé en fonction de ses salariés. Ainsi, il sera à même de revoir votre charge et vos conditions de travail afin de remédier à votre malaise. 

Autrement, si vous ne souhaitez pas alerter directement votre patron, n'hésitez pas à le signaler aux ressources humaines ou à un délégué du personnel. Autrement, une visite chez le médecin du travail sera aussi la bienvenue. Dans le pire des cas, vous pouvez vous saisir du CHSCT (Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) ou même de l'Inspection du travail.

Les associations à votre rescousse

Mais si l'entreprise ne répond pas à vos appels de détresse, la solution est de vous diriger vers les associations, notamment si votre stress résulte d'un harcèlement au travail. Cette situation est caractérisée par une conduite abusive, des gestes ou des paroles répétés qui portent atteinte à l'intégrité physique ou psychique d'une personne.

Dans certains cas, les associations vous conseilleront de vous tourner vers les Prud'hommes ou des avocats spécialisés dans le travail. Mais sachez que très peu de dossiers aboutissent à un procès car pour ce dernier, il faut réunir un maximum de témoignages, notes écrites ou mails attestant de la responsabilité de l'employeur. De plus, les condamnations sont rares.

 
0 commentaire - Stress au travail : quels sont les recours ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]