Taxis-VTC : ce que la loi Thévenoud va changer !

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Les taxis et les VTC (Uber, Chauffeur Privé...) vont enfin pouvoir espérer trouver un terrain d'entente ! Le Parlement a adopté, le 18 septembre dernier, la proposition de loi de l'ex-secrétaire d'Etat Thomas Thévenoud sur le statut des taxis et les Voitures de Transport avec Chauffeurs (VTC). Zoom sur les changements prévus.

Les changements majeurs pour les VTC : géolocalisation interdite...

Mauvaise nouvelle pour les clients réguliers ! Les entreprises de VTC telles que Uber et Chauffeur Privé ne peuvent désormais plus bénéficier d'une application géolocalisant les véhicules libres et à proximité. Pour les clients, il devient donc aujourd'hui impossible de repérer le chauffeur le plus proche ni de suivre son trajet d'arrivée. Une décision qui vise à rééquilibrer la situation entre les taxis et les VTC.

Autre changement notable pour les VTC : les chauffeurs sont désormais obligés de retourner au siège social de l'entreprise entre chaque course, ou dans un lieu situé hors de la chaussée où le stationnement est autorisé sous peine de "15.000 euros d'amende et un an d'emprisonnement". Le but ? Éviter que les VTC ne tournent dans les rues à la recherche de leurs clients, ce qui faisait jusqu'à présent de l'ombre aux taxis. Notez cependant qu'un amendement permet aux VTC de pouvoir se rendre directement sur le lieu de prise en charge de leur prochain client si celui-ci a réservé en avance, et cela peu importe le délai.

Les changements majeurs pour les taxis

Le texte de la loi Thévenoud entend permettre aux taxis d'être géolocalisés avec la création d'un "registre de disponibilité des taxis" géré par l'État, sur la base du volontariat et sans surcoût. Mais ce n'est pas tout ! La loi va encore plus loin et prévoit de moderniser la profession des taxis. Les autorités locales pourront ainsi définir une couleur unique des véhicules dans leur zone de compétence. Concernant les modes de paiement, les chauffeurs doivent aussi se doter d'un terminal de paiement par carte bancaire. À l'avenir, le texte veut aussi mettre fin au statut de locataire de voitures de taxi et aux pratiques de rachat de licences à des tarifs exorbitants.

Quant aux motos-taxis, les députés ont annoncé que les chauffeurs devaient désormais être titulaires d'un certificat de capacité professionnelle et d'une expérience de conduite de motos ou scooter d'au moins trois ans.

"Taxis Paris" : mise en place d'une nouvelle application 

Les taxis doivent être ravis ! Une nouvelle application baptisée "Paris Taxis", disponible depuis le 1er octobre, vient d'être lancée par la Ville de Paris. Son but ? Faciliter la mise en relation entre les taxis parisiens et les clients en stations. Grâce à elle, plus besoin d'attendre des heures aux stations de taxis, il est désormais possible en un clic de visualiser les taxis présents dans les 120 stations parisiennes. Vice-versa, les chauffeurs peuvent quant à eux localiser les clients en attente. Une bonne évolution face à la révolution numérique ! Il y a fort à parier que l'application connaisse rapidement le succès.

 
0 commentaire - Taxis-VTC : ce que la loi Thévenoud va changer !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]