Tout savoir sur le bilan de compétences

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Véritable analyse des compétences professionnelles et personnelles ainsi que des aptitudes et motivations d'une personne, le bilan de compétences est l'occasion de faire le point sur votre carrière professionnelle. À quoi sert-il exactement, comment en bénéficier et comment se déroule-t-il ? On fait le point sur toutes ces questions compliquées.

Dans quel cas y recourir ?

Dispositif créé au début des années 90, le bilan de compétences est devenu au fil du temps un outil aux finalités diverses et variées. Que ce soit pour changer de branche d'activité, évoluer dans son entreprise, retrouver un emploi ou tout simplement faire le point, le bilan de compétences est souvent une étape utile et importante qui vous aidera à mieux vous situer, à savoir de quoi vous êtes capable réellement et à vous éclairer sur votre avenir professionnel.

Ses objectifs sont divers. Chez certaines personnes, le bilan de compétences sera l'occasion de faire le point sur leurs aptitudes et motivations en bénéficiant d'un avis professionnel personnalisé. Mais pour d'autres, il sert aussi à surmonter une période difficile lorsque l'on ne sait plus où on en est, que l'on manque de motivation et que l'on se pose un tas de questions. Ici, le bilan de compétences paraît indispensable de façon à vous aider à reprendre confiance en vous et à retrouver le tonus nécessaire pour aller de l'avant. Mais le bilan de compétences sert aussi à celles et ceux qui subissent des changements dans leur entreprise et qui sont en quête de leur identité. En dressant la liste des domaines dans lesquels vous excellez et vous rappelant toutes vos qualités, il vous aidera à retrouver votre identité et à l'affirmer au sein de votre équipe.

Qu'apporte-t-il ?

Le bilan de compétences débouche sur un certain nombre de résultats qui varient selon le régime des bénéficiaires. Les résultats obtenus ne seront donc pas les mêmes pour une personne en recherche d'emploi, un salarié souhaitant progresser dans son entreprise ou encore un autre désirant changer de secteur d'activité. On retrouve toutefois certains critères communs. En se plaçant dans une démarche d'introspection et en apprenant à parler de ses échecs et à les comprendre, toute personne effectuant un bilan de compétences en ressortira avec une meilleure confiance en soi ainsi qu'une meilleure connaissance de l'environnement et des possibilités professionnelles qui lui sont réservées. Entre confiance de soi renforcée, meilleure connaissance du marché du travail et élaboration d'une projet professionnel clair et précis, le bilan de compétences ne vous apportera que du positif et vous aidera à progresser et à mieux vous connaître. Véritable outil de développement personnel, il peut aussi être révélateur d'un mal-être au travail.

Quand peut-on le faire ?

Le bilan de compétences n'est pas réservé à tout le monde. Ouvert uniquement aux salariés, aux fonctionnaires et agents non titulaires de la fonction publique ainsi qu'aux demandeurs d'emploi, ce dispositif impose certaines conditions à réunir. Tout d'abord, le bénéficiaire doit disposer d'un bon état de santé psychologique et ne doit en aucun cas prendre cela comme une cellule psychologique. Mais ce n'est pas tout ! Un bilan de compétences prend du temps donc il faut pouvoir être à même d'accorder plusieurs heures par semaine à ce travail pendant une durée moyenne de deux mois. Ce qui équivaut à dire que l'employeur doit lui aussi pouvoir libérer son salarié et c'est là que le problème se pose. Dans les cas où le bilan de compétences est réclamé par l'entreprise, aucun problème de ce côté-là. Mais dans les cas où le bilan de compétences entre dans le cadre d'une démarche personnelle, il faut se procurer une demande d'autorisation d'absence. Comment ? Pour cela, le salarié doit justifier d'au moins cinq années d'activité dont 12 mois dans l'entreprise.

Comment se déroule un bilan de compétences ?

Un bilan de compétences se fait en 24 heures mais peut se prolonger pendant 6 mois dans une démarche de suivi individuel obligatoire. Cette démarche est donc importante et prend du temps. Comportant près de 14 heures d'entretien, 2 heures de test et 8 heures de travail personnel, elle se découpe en trois étape principales.

Une phase préliminaire durant laquelle on se met d'accord sur les objectifs, les conditions, les différentes étapes, les méthodes, les moyens et outils utilisés.

Une phase d'investigation où l'on rentre dans le vif du sujet : analyse du parcours, de la motivation et des intérêts professionnels et personnels du bénéficiaire, identification de ses compétences, informations sur les métiers et appropriation de l'ensemble des résultats obtenus en vue de définir le futur projet professionnel ou de formation.

Et enfin, une phase de conclusion avec synthèse détaillée.

Où le pratiquer ?

Dans les centres spécialisés et externes à l'entreprise tels que FONGECIF et OPCA ou encore CIBC. L'important étant de choisir un bon prestataire que vous avez pu rencontrer préalablement et de privilégier les centres à proximité de votre domicile ou zone de travail pour le côté pratique. 

 
0 commentaire - Tout savoir sur le bilan de compétences
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]