Tout savoir sur le compte joint

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Besoin d'ouvrir un compte joint sans savoir ce à quoi vous attendre ? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre ? Définition, avantages, inconvénients, fonctionnement : on vous dit tout !

Qu'est-ce qu'un compte joint ?

Simple et très pratique pour régler les dépenses communes, le compte joint est un compte ouvert au nom de plusieurs co-titulaires dans le but de partager des fonds communs en toute confiance. Lors de l'ouverture, le compte joint peut prendre trois formes différentes, à vous choisir quel usage vous et votre conjoint allez en faire.

Le compte joint peut être ouvert au nom de X ou de Y et, dans ce cas-là, seul le signataire du contrat est en droit d'effectuer des versements et des retraits d'argent.

Il est également possible d'ouvrir un compte joint au nom de X et de Y, de ce fait les opérations devront obligatoirement comporter la signature des deux co-titulaires.

Le compte joint peut être ouvert aux noms de X et/ou Y, ce qui permet aux co-titulaires d'effectuer des opérations ensemble mais aussi séparément.

Ouvrir un compte joint : quels démarches ?

Pour ouvrir un compte joint, rien de plus facile ! Après avoir pris rendez-vous avec le conseiller bancaire, les deux futurs co-titulaires doivent fournir une pièce d'identité en cours de validité ainsi qu'un justificatif de domicile. Ensuite, ils doivent tous les deux signer une convention de compte joint par laquelle ils s'engagent à approvisionner régulièrement le compte, et à être solidaires et responsables. Pensez également à commander un chéquier commun pour vos dépenses mensuelles telles que le loyer ou autres types de factures importantes.

Avantages et inconvénients du compte joint

En ouvrant un compte commun, les co-titulaires bénéficient certes d'un certain nombre d'avantages mais sont également confrontés à quelques inconvénients. Parmi les points positifs, le compte joint autorise la constitution d'une épargne collective, facilite le partage des tâches et augmente la capacité d'endettement. En revanche, en cas d'interdiction bancaire, il fait appliquer la sanction à chaque co-titulaire sans exception à la règle. Pour éviter d'être mêlé à ce type de différend, la seule solution applicable est de réclamer la désolidarisation du compte via une lettre écrite à faire parvenir au conseiller en lettre recommandée avec accusé de réception, tout en veillant à mettre au courant l'autre co-titulaire.

Que faire en cas de décès d'un des co-titulaires ?

Dans cette situation, le compte joint continue à fonctionner normalement, la personne restant en vie ayant le droit de s'en servir librement. Le seul élément pouvant arrêter l'activité du compte serait une réclamation de la part des héritiers du défunt. En effet, ces derniers ont le droit d'ordonner le blocage du compte joint sans en avertir l'autre co-titulaire. Il leur suffit d'adresser la demande à la banque par lettre recommandée avec accusé de réception.

Séparation : comment résilier un compte joint ?

Pour obtenir la fermeture du compte joint, les signatures des deux co-titulaires sont nécessaires. La démarche doit donc se faire d'un commun accord. Si vous n'arrivez pas à trouver d'arrangement, vous pourrez alors dénoncer le compte joint mais celui-ci se transformera ainsi en compte individuel et ne sera pas clôturé pour autant. En cas de fermeture du compte, les anciens co-titulaires restent cependant solidaires des dettes existant avant la fermeture.

 
0 commentaire - Tout savoir sur le compte joint
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]