Travail le dimanche : quels changements pour les femmes ?

Travail le dimanche : quels changements pour les femmes ?

Travail le dimanche

A lire aussi

Camille Inglebert

Depuis le 26 janvier, les députés examinent en séance plénière le projet de loi Macron "pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques", qui prévoit notamment une extension du travail dominical. Alors que le repos dominical est actuellement la règle en France (sauf exceptions notables), le ministre de l'Economie prévoit la possibilité pour tous les commerces d'ouvrir jusqu'à douze dimanches par an (sur décision des élus locaux), au lieu des cinq accordés aujourd'hui. Qu'est-ce que cette loi, si elle est adoptée, va changer pour les femmes ? On fait le point.

Consommer le dimanche

C'est l'un des principaux arguments en faveur du projet de loi Macron : alors que Londres, à deux heures d'Eurostar de Paris, offre la possibilité de consommer le dimanche, la capitale française voit la plupart de ses magasins fermés ce jour-là. "Est-ce que nous souhaitons que les millions et les millions de touristes, notamment chinois, qui viennent sur la capitale partent le dimanche à Londres pour faire leurs courses ?", arguait Manuel Valls sur France 2 le 7 décembre 2014.

Si les touristes bénéficieront de l'ouverture des boutiques le dimanche, ce sera aussi le cas des Français, et des Françaises ! Avec des quotidiens toujours plus chargés (rappelons que les femmes effectuent encore l'essentiel des tâches domestiques et que l'arrivée d'un enfant accentue encore cette inégalité), les femmes auront désormais le choix de faire les courses le dimanche (ou d'envoyer leur conjoint les faire !), d'aller acheter la tenue de judo du cadet et de ravitailler l'aînée en chaussettes chaudes la veille de son départ en classe de neige.

Travailler le dimanche ?

Si la perspective de faire les boutiques le dimanche est plutôt réjouissante pour la plupart d'entre nous, n'oublions cependant pas que les salariés de ces commerces vont prochainement voir leur repos dominical réduit, voire supprimé. Or, 70 à 80% des salariés du commerce sont des femmes (vendeuses, caissières...). Ce sont donc les femmes qui vont le plus fortement subir les conséquences du travail le dimanche.

Si le projet de loi prévoit que le travail dominical se fera sur la base du volontariat, l'association féministe efFRONTé-e-s rappelle à quel point il est difficile dans le contexte actuel de refuser de travailler le dimanche. "En rentrant du travail à minuit, les parents trouveront leurs enfants couchés. Est-ce cela un gouvernement qui se dit préoccupé par la famille, les loisirs, l'émancipation ?", demande l'association, appelant à "lutter contre la fragmentation des horaires de travail, la précarisation des contrats, les abus du temps partiel imposé, dont les femmes sont toujours les premières victimes".

Toutefois, et contrairement à aujourd'hui, le travail dominical sera à des compensations. Les partenaires sociaux auront trois ans, dans chaque branche, pour s'accorder sur le repos compensateur, la rémunération... (sinon les magasins restés fermés). Alors que les salariés des quelque 600 zones touristiques travaillent actuellement sans compensation, ils pourront en bénéficier à l'avenir. Un point positif pour les étudiants et salariés précaires (et leurs équivalents féminins), potentiellement plus intéressés que d'autres à travailler le dimanche...

 
23 commentaires - Travail le dimanche : quels changements pour les femmes ?
  • avatar
    Feebrile -

    et pour faire garder les enfants on demande a ce que les crèches et les garderies soient ouvertes ???
    a quel prix ????

  • avatar
    ptitmathias -

    Mr MACRON je connais beaucoup de couples qui vont être obligés de travailler le dimanche donc il faut ouvrir les crèches et les
    écoles pour que ces enfants ne soit pas sans surveillance dans les rues.A la retraite dans 2 mois je ne suis plus concerné,mais étant dans le commerce j'ai travaillé ne nombreux dimanches sans avoir le choix.Faisant 45 heures par semaine je n'ai pas profité de mes enfants.Il faut que les syndicats interviennent pour arrêter ce désastre qui ne servira qu'a enrichir les grands magasins.

  • avatar
    pasdouee -

    surprenant, il n'y a aucune réaction des éclésiastiques,pourtant les femmes travaillant le dimanche n'iront plus a la messe.cette loi aurait du exiger que le travail du dimanche soit effectué uniquement par des contrats cdi avec des embauches spécifiques pour ces jours le

  • avatar
    albatros48 -

    Avec les socialistes,les salariés sont en train de perdre leurs acquis,cela meme à l"origine du front populaire ,des congés payés, ils n"auront jamais été autant de droite! J'espàre que les prochaines élections seront explicatives!

  • avatar
    albatros48 -

    Et Macron il travaille le Dimanche lui?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]