Travailler entre amis, la fausse bonne idée ?

Chargement en cours
 Travailler entre amis permet de faciliter la communication, mais il convient de ne pas tomber dans certains pièges, comme le favoritisme ou la familiarité à outrance devant d\

Travailler entre amis permet de faciliter la communication, mais il convient de ne pas tomber dans certains pièges, comme le favoritisme ou la familiarité à outrance devant d'autres collègues.

1/2
© Adobe Stock, contrastwerkstatt
A lire aussi

Christian Pambrun

Retrouver sa meilleure amie tous les jours au bureau, travailler en binôme avec son ami d'enfance, monter son entreprise en groupe autour d'un brunch... ces scénarios sont séduisants et offrent certains avantages mais ils cachent parfois des situations compliquées où les frontières relationnelles sont brouillées, souvent au détriment du travail et de l'amitié elle-même.

Et si les meilleurs amis ne faisaient pas forcément les meilleurs collègues ? L'idée est pourtant séduisante : passer près de huit heures par jour, cinq fois par semaine, dans un même endroit en travaillant sur un projet commun - rien de plus motivant ! Ou même créer une entreprise main dans la main avec un proche qui sait tout de nous et à qui l'on peut faire confiance les yeux fermés. La communication est plus simple, détendue et franche. En principe... Si les exemples d'amitié se traduisant par un succès professionnel commun existent, mêler amis et travail n'est pas toujours recommandé.

Devenir amis au travail

D'après l'Insee, près de 25% des amis des cadres seraient des collègues. S'il est fréquent d'élargir son cercle amical grâce à son emploi, il est important de savoir différencier une relation cordiale d'une amitié sincère. La multiplication des entreprises proposant une culture de travail détendue, où la communication est encouragée et la hiérarchie aplatie, ne signifie pas que tout peut se dire ou que la familiarité est encouragée. Établir des règles ou limites claires au travail peut aider à préserver une amitié en dehors du bureau, et à éviter qu'un commentaire amical se retourne contre vous au travail !

Embaucher ses amis : le danger du flou

L'avantage majeur (la relation amicale) peut devenir le plus gros inconvénient. Privilégier cette amitié au bureau au sein d'une équipe plus large peut donner lieu à des situations de favoritisme et de jalousie. Votre ami(e) peut se montrer trop familier(ère) devant vos autres collègues ou même saper votre autorité si une relation hiérarchique vous lie. Imaginez que vos exploits du weekend ou vos secrets soient malencontreusement révélés à vos collaborateurs ? L'amitié doit être utilisée comme un accélérateur de communication et une entraide plus efficace, mais c'est le professionnel qui doit primer, car c'est votre crédibilité qui est en jeu. Travailler en équipe repose sur une claire répartition des rôles. Si vous êtes supérieur hiérarchique, le risque est de ne pas réussir à imposer cette nouvelle relation à votre connaissance, au détriment du projet.

S'associer : le risque de rupture définitive

C'est le pari le plus risqué. L'amitié devient alors indissociable du succès ou de l'échec de l'entreprise, et surtout de l'argent est en jeu. Les conflits peuvent survenir lorsque la vision n'est plus la même ou que l'investissement dans la vie de l'entreprise n'est pas égal entre les deux parties. Il n'est pas rare de voir des amitiés se terminer ainsi en mettant la clé sous la porte, ou même entre avocats interposés. L'important reste de bien définir le projet, de se mettre d'accord sur les objectifs et de toujours privilégier une communication sincère et constructive !

 
0 commentaire - Travailler entre amis, la fausse bonne idée ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]