Vers la fin du diktat de la minceur ?

Chargement en cours
 Ashley Graham aux CFDA Fashion Awards à New York, le 6 juin 2016.

Ashley Graham aux CFDA Fashion Awards à New York, le 6 juin 2016.

1/2
© Abaca, Lucena Fernando/Startraks
A lire aussi

Hélène Demarly

Les mannequins grandes tailles sont de plus en plus nombreuses, le body-shaming est de plus en plus dénoncé, et les médias n'ont jamais autant loué l'importance d'être bien dans son corps, peu importe sa taille de pantalon. Pourtant rien n'est encore gagné concernant la pression de la minceur.

Le body-shaming est dénoncé avec virulence

Kim Kardashian, Lena Dunham, Pink ou encore Emily Ratajkowski. Toutes se sont insurgées au cours de ces derniers mois contre le diktat de la minceur et les remarques qu'elles ont pu recevoir sur leur physique, revendiquant leur droit à aimer leur corps avec ses défauts et à le montrer, notamment sur les réseaux sociaux. En juillet, c'est Jennifer Aniston qui s'est insurgée contre les prétendues rumeurs de grossesse face à des photos d'elle avec un ventre un peu gonflé : "Que ce soit clair, je ne suis pas enceinte. J'en ai assez (...) Examiner et traiter les femmes comme des objets est absurde et préoccupant", avait-elle écrit dans une tribune publiée dans le Huffington Post.En août, Ashley Graham, la mannequin grande taille du moment, dénonçait elle aussi ce phénomène de body-shaming (les attaques sur le physique, que l'on soit trop grosse ou pas assez) sur son compte Instagram : "Quand je poste une photo qui a été prise avec un angle avantageux, je suis critiquée parce que j'ai l'air plus mince et que je suis une vendue. Quand je publie des photos de cellulite et de vergetures, je suis accusée de promouvoir l'obésité."

Les mannequins grande taille sont plus visibles

Il y a quelques années, personne ne connaissait le nom d'un seul mannequin grande taille. On en dénombre désormais des dizaines, donc les célèbres Candice Huffine, Jennie Runk, Tara Lynn, et surtout Ashley Graham, l'une des nouvelle égéries du monde de la mode depuis quelques mois. Après avoir été connue du grand public grâce à sa couverture du célèbre magazine américain Sports Illustrated l'hiver dernier, cette "body activist" (elle milite contre la pression des normes de beauté) multiplie les contrats et vient de signer avec H&M Studio, pour une collection qui pour une fois, n'est pas estampillée "Grande taille". Peut-être un début de changement dans le monde du prêt à porter ?

Mais la minceur reste la norme

Les régimes sont de plus en plus décriés, tout le monde connaît désormais le fameux effet yoyo et les dangers de la perte de poids rapide. Malgré tout, ils restent populaires, appelés désormais sous le doux nom de "detox". Cure de thé, de citron, de jus de fruits et légumes frais... L'objectif reste le même : obtenir un ventre plus plat et des cuisses moins épaisses en un minimum de temps, en se cachant bien souvent derrière un objectif "d'élimination des toxines".Sur les réseaux sociaux également, et surtout sur Instagram, les gouroux du fitness qui regroupent des milliers d'utilisatrices partagent leur routine sport quotidienne, expliquant comment obtenir le corps le plus parfait possible en seulement quelques mois, grâce à des "challenges" et contribuent sans doute à nourrir ce culte du corps aux formes parfaites.

La lutte contre le diktat de la minceur est de toute façon loin d'être gagnée. Les mannequins trop maigres continuent de s'afficher sur les podiums ou d'être photosoppées dans les magazines, et un trop grand nombre de femmes continuent de recevoir des critiques parce qu'elles ne correspondent pas aux standards de beauté actuels.

 
33 commentaires - Vers la fin du diktat de la minceur ?
  • avatar
    alan87350 -

    Enfin, on commence à prendre les choses au sérieux dans la mode, il est temps.... Il y a plus de personnes normales que ces sacs d'os.

    avatar
    Fifi13 -

    Bonjour .
    Je trouve pour ma part que alan87350 emploie des termes assez durs, car certaines personnes n'ont pas choisi d'être des "sacs d'os". Tout est une histoire de métabolisme et de constitution, d'antécédents familiaux et la façon de se nourrir est le dernier facteur. J'ai la chance d'être dans "la norme" tout en ayant constaté que les kilos auraient tendance à s'installer progressivement les années passant si je ne suis pas vigilante. Tout est une histoire de juste-milieu, tant pour son propre confort que pour sa santé.

  • avatar
    royco -

    un déménageur comme ça, doit vous les Ashley, menues,menues !

  • avatar
    patrocoul -

    a bas les sacs d'os...
    la au moins a qq chose à baiser.
    je te dis pas le pied que tu prends au plumard avec ce genre de déesse !!!

  • avatar
    LOLOTTE33 -

    La compagnie des déjantés ou fracassés du bulbe , ! J'ai dû vous laisser à vos délires à regrets à cause de violents orages ! je viens de faire la lecture et bien entendu , comme d'habitude je me suis régalée ! je ne fais que passer, mais je voulais vous souhaiter à tous et toutes une très bonne soirée !
    bises !!!

  • avatar
    Parpaioun -

    La beauté est subjective ......tout le monde a le droit d 'être aimé !
    Mai de poutouns à tous , un plus gros pour Langouste et ses lapins crétins !
    Bonne nuit et à bientôt

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]