Généalogie en ligne : comment débuter ?

Chargement en cours
 Archives à rassembler pour constituer son arbre généalogique

Archives à rassembler pour constituer son arbre généalogique

1/2
© iStock, Tom Merton
A lire aussi

Jennifer Durand

Les vieilles photos de famille vous fascinent et l'envie de mettre des noms sur ces visages sépia vous démange depuis bien longtemps. Vos recherches dans les archives familiales et les nombreuses ressources en ligne devraient vous être d'une grande aide, à condition d'user de patience, de persévérance et de méthodologie.

C'est décidé, en quelques clics vous allez constituer votre arbre généalogique. Un rêve désormais accessible grâce aux nombreux sites internet permettant de retrouver des ancêtres, de constituer son arbre généalogique puis de le partager en ligne. Des outils qui simplifient la vie des apprentis généalogistes mais qui ne peuvent se substituer à quelques recherches en amont. Sans dates, noms complets et liens de filiation, l'expérience risque de tourner court. C'est un véritable travail d'enquêteur qui vous attend et il vous faudra être méthodique. Au fil de vos recherches, les documents vont s'empiler. Chaque information collectée devra être annotée, classée et rangée.

Des recherches de la cave au grenier

Pour débuter votre travail de détective, la première étape consiste à rassembler tous les documents se rapportant à votre famille. Actes d'état civil, livrets de famille, faire-part, livrets militaires, photographies... Tout document mentionnant une date, un lieu et un nom complet peut se révéler être une mine d'informations et fera avancer l'enquête. Profitez-en pour en faire une copie ou le numériser, cela vous permettra de les archiver méthodiquement.

Les divers fonds d'archives : une aide précieuse

Pour compléter vos archives, il vous faudra effectuer des demandes d'actes d'état civil auprès des mairies. Cette démarche permettra de retracer l'histoire de votre famille sur plusieurs générations. Les Archives Départementales proposent également de nombreux documents (registres paroissiaux, état-civil, recensements, registres de matricules militaires...), des fonds généralement numérisés et accessibles en ligne.

Aux documents d'archives, viennent se joindre les souvenirs des anciens. Interrogez les aïeux de la famille, faites-leur ouvrir leurs albums photo, ils seront ravis de vous livrer mille et une anecdotes qui vous aideront peut-être à reconstituer le puzzle ou à retrouver un cousin dont vous ignoriez l'existence.

Faire pousser son arbre généalogique

Une fois toutes vos archives constituées et classées, il est temps de faire pousser votre arbre généalogique ! On commence par soi, puis par ses parents, grands-parents... et on remonte peu à peu le temps, en se concentrant sur une branche avant d'en attaquer une suivante. Sur internet, GeneaNet, Genealogie.com et MyHeritage.fr proposent - moyennant un abonnement - d'accéder à leurs fonds d'archives numérisées, mais aussi de construire son arbre grâce à une ergonomie simplifiée, avec la possibilité de croiser vos branches avec celles d'autres utilisateurs et donc de gagner en ramifications. De quoi oublier son crayon à papier et sa gomme !

 
7 commentaires - Généalogie en ligne : comment débuter ?
  • avatar
    rosabou -

    Je viens de m'y mettre et c'est passionnant. Cela requiert beaucoup de patience et de la méthode. Les archives départementales qu'on peut consulter sur internet sont des mines d'or pour les années antérieures à 1920.

  • avatar
    lulu33390 -

    avoir envie d'écrire son histoire même en partant de peu, il faut surtout être organisée, ne pas partir dans tous les sens au risque de se noyer et d'abandonner,
    la rigueur et le temps et.... la découverte, que du bonheur
    je peux aider les très débutants, lorsqu'on commence les logiciels ne sont pas utiles, c'est trop tôt, couteux souvent,
    un ordi pour écrire, une imprimante, des enveloppes, des timbres,
    aller à la pêche des souvenirs des anciens, les baptemes, les communions, les invitations au mariage, tout noter,
    choisir d'abord une personne et tenter d'aller jusqu'au bout,
    belle aventure
    cordialement
    Lucienne

  • avatar
    mathu78 -

    Lorsque le virus de la généalogie m'a pris, je suis allé surfer sur différents sites, puis j'ai acheté un logiciel qui me paraissait facile d'utilisation (Hérédis de BSD Concept).
    J'ai rempli les cases de ma proche famille connue, et envoyé des demandes dans les mairies pour avancer ; cela , il y a une dizaine d'années à l'époque où les données en ligne n'existaient pratiquement pas.
    Aujourd'hui, il existe des logiciels gratuits ; Geneanet par exemple, qui sont très faciles d'utilisation. des passerelles permettent de communiquer entre les logiciels grâce à des fichiers Gedcom d'import- export.
    En plus de cela, de nombreux départements ont mis en ligne leurs archives d'Etat civil et c'est très pratique : plus de demandes, ou presque dans les mairies, et impression d'actes anciens pour compléter nos arbres.
    Après un peu d'expérience, on devient membre avec un accès "Premium" (moyennant finances) qui vous permet de recevoir des tas de données croisées correspondant à vos propres données, cela fait progresser rapidement votre arbre personnel.
    Donc ; de la volonté, du temps, un peu d'argent et vous arrivez en quelques années à quelques milliers d'individus et vous remontez jusqu'à Pépin, père de Charles Martel et grand père de Charlemagne....... Donc, En avant !

  • avatar
    appauline -

    Passionnante cette génealogie ,remonter les ans , mais difficile même avec des sites payants d'arriver seule ,les AD pas toujours aisé d'arriver à une recherche

  • avatar
    acacias56 -

    Pour commencer : si vous possédez un livret de famille, ou celui de vos parents, grands parents, vous aurez des dates exactes qui feront un juste début.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]