Pokémon Go : ce qu'il faut retenir du nouveau phénomène

Pokémon Go : ce qu'il faut retenir du nouveau phénomène

Pokémon Go a envahi Hollywood Boulevard à Los Angeles en Californie, au mois de juillet 2016.

A lire aussi

Hélène Garçon

Impossible de passer à côté ! En seulement quelques jours, Pokémon Go est devenu un véritable phénomène de société qui a conquis toute la planète. Téléchargé plusieurs dizaines de millions de fois depuis son lancement au mois de juillet, le nouveau jeu Pokémon est en passe de battre tous les records, loin devant Candy Crush ou Angrybirds. Pourquoi ce jeu nous rend-il aussi fou ? Décryptage.

Un concept révolutionnaire

Plus un jour ne passe sans que vous ne croisiez un "dresseur" de Pokémon, smartphone à la main, chassant un Pikachu dans les rues de votre ville ! Pour son dernier-né, la franchise Pokémon a vu grand, très grand, en s'emparant de la réalité augmentée pour développer son mythique jeu, autrefois réservé aux détenteurs de GameBoy. Les règles du jeu restent les mêmes : le joueur se promène pour capturer un maximum de Pokémon. Seulement, cette fois, il doit se déplacer "physiquement" pour allonger son tableau de chasse.

En effet, les petites créatures japonaises se cachent partout autour de vous, au détour d'une rue ou bien dans le parc en bas de chez vous. Grâce au GPS et à l'appareil photo intégré à votre smartphone, le Pokémon que vous croisez s'affiche en temps réel sur votre écran, et de façon aléatoire. Plus ils sont rares, plus les petits monstres sont difficiles à trouver. Il va donc falloir prendre votre mal en patience avant de pouvoir tous les attraper !

La communauté Pokémon

Contrairement aux autres jeux vidéo, vous ne pouvez jouer à Pokémon Go qu'en mettant le nez dehors et en arpentant les rues de votre ville ou de votre village. Selon le dicton qui veut que l'union fasse la force, les dresseurs Pokémon aiment se réunir pour chasser ensemble les petites créatures, mais aussi pour s'échanger conseils et astuces. De plus, il leur est également possible de s'affronter par équipe lors de duels, dans des arènes virtuelles disposées dans plusieurs points stratégiques des zones urbaines, afin de prouver qu'ils sont les meilleurs dresseurs du quartier.

Si vous pensez que les joueurs Pokémon gardent le nez rivé sur leur écran en marchant, par peur de rater des Pokémon, détrompez-vous ! Le smartphone vous informe de la présence d'un Pokémon à proximité en vibrant, et ce, tant que l'application est ouverte. Entre deux Rattata, les joueurs ont donc l'occasion de communiquer et d'échanger, avant de coopérer pour attraper le Pokémon qui leur manque ! Grâce à ce nouveau jeu, qui revêt des allures de parcours initiatique, les apprentis dresseurs Pokémon se confrontent à des objectifs, qu'ils s'attachent à atteindre, luttant ainsi contre leur timidité, voire même parfois leur solitude.

Un danger pour les enfants ?

Si le jeu s'adresse plutôt aux adultes détenteurs d'un smartphone, les plus jeunes sont également séduits par Pokémon Go. Une bonne nouvelle à priori pour les enfants, d'ordinaire scotchés devant la télévision ou leur console de jeux, qui ont enfin l'occasion de prendre un bol d''air frais et de se sociabiliser ! Oui mais voilà : veillez à ce qu'il ne soit pas prêt à tout pour atteindre son objectif, notamment à s'aventurer dans des lieux interdits ou dangereux. Avant qu'il ne parte à la conquête du monde Pokémon, donnez-lui simplement des repères, en fixant des limites à ne pas dépasser. De plus, les enfants savent pertinemment que s'ils n'attrapent pas ce Pokémon aujourd'hui, ils pourront le capturer plus tard. Les petites créatures réapparaissent de façon régulière, et en nombre suffisant pour ne pas contraindre le joueur à risquer sa vie et à s'aventurer sur des sentiers périlleux pour mettre la main sur un Ronflex !

Quant au risque de confondre fiction et réalité, le débat avait déjà été lancé avec l'apparition de la télévision, puis d'Internet. Or aujourd'hui, leur usage et leur pratique sont entièrement intégrés à notre quotidien. Ils ne représentent, de plus, aucun danger particulier pour le développement de l'enfant lorsqu'ils sont utilisés à bon escient et de façon modérée. Il en est de même avec Pokémon Go !

 
52 commentaires - Pokémon Go : ce qu'il faut retenir du nouveau phénomène
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]