Snapchat : à quoi sert l'appli dont tout le monde parle ?

Snapchat : à quoi sert l'appli dont tout le monde parle ?

Snapchat : à quoi sert l'appli dont tout le monde parle ?

A lire aussi

Hélène Demarly

Après Twitter et Instagram, François Hollande arrive sur Snapchat, cette application de partage éphémère de photos et de vidéos qui fait fureur chez les jeunes. Il sera le premier des politiques français à s'y inscrire, alors qu'aux États-Unis nombreux sont les candidats aux prochaines présidentielles qui l'utilise déjà comme outil de communication. Si vous ne connaissez pas Snapchat, voici un cours de rattrapage !

Snapchat, c'est cette application lancée en 2011 par deux étudiants de l'université américaine de Stanford. Disponible sur Android et sur Iphone, elle permet de partager en privé, avec un ou plusieurs contacts, des photos ou vidéos qui se suppriment d'elles-mêmes au bout de une à dix secondes. Le destinataire peut tricher en faisant une capture d'écran pour sauvegarder la photo, mais dans ce cas, la personne qui a envoyé le "snap" en est averti par une notification. Avant d'envoyer une photo, on peut aussi y ajouter quelques filtres, sa géolocalisation, une légende, des emojis ou même dessiner dessus ou y mettre des animations spéciales selfie.

Selfies, photos drôles et images sexy

Sur Snapchat, on envoie beaucoup de vidéos amusantes, de selfies embarrassants, et parfois d'images coquines, qui restent normalement privées si le destinataire ne fait pas de capture d'écran. L'application est aussi dotée d'un chat avec détecteur de présence, qui permet en plus des messages, de discuter en direct via caméra interposée, et d'une fonction "story" (histoire), qui permet à l'utilisateur de compiler plusieurs photos ou vidéos. Cette "story" peut être vue autant de fois que désiré, mais possède une durée de vie de seulement 24 heures.

L'appli préférée des jeunes... et bientôt de François Hollande

Sur les 100 millions d'utilisateurs que compte l'appli, 71% ont moins de 25 ans. Et c'est ce chiffre qui intéresse François Hollande, car en vue de la présidentielle de 2017, l'appli pourrait lui permettre de toucher de nombreux futurs électeurs, ceux qui ont aujourd'hui 16 ou 17 ans et qui voteront pour la première fois en 2017. Il pourra partager des moments de sa vie présidentielle via la fonction "Discover", le service de diffusion vidéo payant pour les médias, marques et politiques. Avec Snapchat, le président pourrait se donner l'image qu'il recherche tant d'un président "normal", puisque les images y sont plus "authentiques" (sans retouches et avec peu de mise en scène possible), que celles pouvant être diffusées via Facebook, Twitter ou Instagram.

Fausse bonne idée pour le président ?

François Hollande n'est pas le premier politique à s'inscrire sur l'application. Outre-Atlantique, nombreux sont les candidats à l'élection présidentielle américaine qui y partagent déjà leur campagne et leur vie politique, entraînant inévitablement des parodies. Hillary Clinton en fait régulièrement les frais, moquée par ses adversaires et par certains médias qui publient de faux montages d'elle sur Snapchat. En sera-t-il de même pour le président français ?Autre problème, aucune interaction n'est possible avec les utilisateurs, qui devront se contenter de voir défiler photos et vidéos d'Hollande sans pouvoir commenter. Pas sûr donc que beaucoup de jeunes, pour qui le système de commentaires et de "like" est essentiel, décident de s'abonner au compte de l'Élysée.

François Hollande sur Snapchat, est-ce alors un coup de com' qui pourrait se retourner contre lui ? Il faudra attendre encore quelques jours pour le savoir, Gaspard Gantzer, le chef du pôle communication de François Hollande ayant confié à Stratégies que le compte serait ouvert "dans la première ou la deuxième semaine de novembre."

 
2 commentaires - Snapchat : à quoi sert l'appli dont tout le monde parle ?
  • Papa_Pat -

    "nombreux sont les candidats aux prochaines présidentielles qui l'utilise déjà" !!
    C'est pas mal comme faute de français pour une pigiste !

  • micmicmic -

    quelle tristesse ce pays , au lieu de parler de cette appli , les gens parlaient boulot , mais c'est pas la préoccupation des français nouvelle génération !!!!!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]