Soutien scolaire en ligne : est-ce vraiment bien ?

Chargement en cours
 Le soutien scolaire sur Internet fait de plus en plus d'émules.

Le soutien scolaire sur Internet fait de plus en plus d'émules.

1/2
© DR, iStock - Dinic
A lire aussi

Fabien Gallet

Exit le prof particulier pour redresser la moyenne de maths, d'anglais ou de français de votre enfant. Aujourd'hui, c'est bien le soutien scolaire en ligne qui a la cote. Mais ce genre de cours et de suivi disponible sur Internet, qu'il soit gratuit ou payant, est-il vraiment utile ?

Depuis plusieurs années, le soutien scolaire en ligne fait de plus en plus d'émules. Sur Internet, il existe effectivement une myriade de sites qui proposent aux élèves, du CP à la Terminale, des cours, des exercices et des suivis toujours plus variés, destinés à favoriser l'apprentissage ou à combler les lacunes. Est-ce vraiment efficace ? À qui sont-ils destinés ? Quelles sont les vertus et les limites de ces sites ? Grâce au point de vue de plusieurs acteurs d'une équipe éducative, voici quelques éléments de réponse.

Une approche bien plus ludique

Educastream, LiveMentor, Educadis, Maxicours, LesBonsProfs, Prof Express... Le web regorge de sites, tous plus innovants les uns que les autres, qui proposent aux élèves des solutions pour l'apprentissage. "De plus en plus de jeunes se tournent vers le soutien scolaire en ligne, plus interactif que le soutien scolaire basique, qui permet aux élèves de rester concentrés et leur permet d'apprendre et retenir, tout en se divertissant", assure Wally Bordas, journaliste chez Diplomeo, site dédié aux formations et orientations post-bac. Effectivement, ces plateformes offrent, entre autres, des cours présentés sous forme de courtes vidéos, de tutoriels, de fiches mémos, le tout agrémenté de petits exercices tels que des quiz.

Un avis partagé par Camille, professeure d'anglais dans un collège de la région parisienne : "Cela peut-être une approche différente et plus ludique pour les jeunes. Un ordinateur est toujours plus stimulant qu'un livre ou un cahier", concède-t-elle à propos des exercices et cours en ligne, avant d'ajouter : "De plus, cela ne peut pas faire de mal à l'élève de faire des exercices d'application."

Un soutien trop impersonnel ?

Si l'aspect ludique du soutien scolaire numérique s'avère convaincant pour sauter le pas, la question du suivi n'est pas à prendre à la légère. En effet, ce type de dispositif n'est pas forcément adapté à tous les profils d'élèves. "En tant que parent il faut d'abord déceler les difficultés de son enfant avant de se lancer dans le soutien scolaire", prévient Maïlys, conseillère principale d'éducation (CPE) en collège. Que les notes de votre enfant soient basses pose donc certes un problème, mais ces sites seront-ils efficaces pour surmonter ses difficultés ? Selon Cindy, institutrice, ce genre de soutien en ligne n'a par exemple pas vraiment d'utilité en cours préparatoire ou élémentaire : "Pour les plus jeunes ça me paraît inintéressant car ils ont besoin de contact humain et de manipuler pour comprendre." D'autre part "les cours proposés sont souvent standardisés et donc complètement inadaptés aux différents handicaps de l'apprentissage tel que la dyslexie, la dyspraxie, etc.", indique Camille. "Ces sites ne pourront donc pas permettre à ces élèves de palier à leurs problèmes de compréhensions", ajoute-t-elle.

Heureusement, bon nombre de plateformes proposent de pallier à ces problèmes avec des services de tutorat qui assurent un vrai accompagnement de l'élève grâce à un professeur référent mais aussi grâce à des bilans mensuels. "Les systèmes de soutien en ligne avec vidéo-conférence ou professeur en ligne offrent un suivi davantage individualisé. Néanmoins (...) un certain nombre d'heures doit être nécessaire aux professeurs pour connaître réellement le jeune et ses difficultés", précise Camille.

Travailler, oui, mais à quel prix ?

Contrairement aux cours particuliers à domicile, le soutien en ligne a également l'avantage d'être bien moins onéreux. Si pour certains sites qui proposent des cours, des fiches de révisions ou des exercices, l'offre est gratuite, pour d'autres qui mettent l'accent sur le suivi, l'abonnement est généralement compris entre 15 et 40 euros par mois, bien que certaines rubriques soient accessibles librement (c'est notamment le cas pour LesBonsProfs.com).

Gary, professeur d'histoire-géographie de lycée dans la Sarthe, n'est pas contre ces sites payants mais les juge néanmoins "socialement clivant". Il estime par ailleurs que le soutien scolaire n'a que "très peu d'impact réel sur les compétences, bien qu'il puisse en avoir sur les résultats."

Le soutien scolaire en ligne a donc ses qualités et ses limites. Néanmoins, pour qu'il puisse porter ses fruits et avant d'investir dans l'une des nombreuses offres disponibles sur Internet, mieux vaut être certain que l'élève concerné, quel que soit son niveau, ait une vraie volonté de travailler avec cette formule plutôt qu'avec un vrai professeur. De même, il est évident que cette méthode sera plus utile pour un élève capable de travailler en autonomie.

 
0 commentaire - Soutien scolaire en ligne : est-ce vraiment bien ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]