Les femmes de la semaine du 30 septembre au 6 octobre 2017

  • info
  • photos
Sandrine Rousseau a passé un moment difficile dans le fauteuil d'On n'est pas couché, Virginie Basselot a été élue "Cuisinière de l'année 2018", Jane Fonda a ébloui les Champs-Élysées, Anne Wiazemsky et Anne Bert ont quitté ce monde... Voici 10 femmes qui ont fait, chacune à leur manière, l'actualité cette semaine.
Chargement en cours
Sandrine Rousseau, attaquée par Christine Angot
Sandrine Rousseau, attaquée par Christine Angot

Exhortant les femmes victimes d'agression sexuelle à "Parler" - le titre de son livre -, l'ancienne députée EELV s'est fait malmener par la chroniqueuse d'On n'est pas couchéChristine Angot, en total désaccord avec ses propos durant l'émission diffusée samedi 30 septembre 2017. Une séquence qui n'a pas manqué de faire polémique. Une pétition a notamment été lancée, exigeant des excuses de la part de cette dernière, alors que Marlène Schiappa a, de son côté, saisi le CSA.
Sandrine Rousseau aux voeux à la presse du parti Europe Écologie Les Verts, à Paris, le 16 janvier 2014.

1/10
Jessica Rat
 
12 commentaires - Les femmes de la semaine du 30 septembre au 6 octobre 2017
  • avatar
    hilona -

    On comprend Mme Rousseau ,mais ,elle ,comprend elle le MAL qu'elle fait avec ses amis verts dont fait partie Mr baupin ,aux gens qui travaillent ,eux ,et produisent les richesses dont elle se goinffre avec ses amis aux pouvoirs ,en les rackettant , en les tyrannisant ,en les trompant ,en les détruisant ?
    Votre écologie et votre climat ,prétexte à une dictature ,est 100 000 fois plus violente et destructrice que ce que vous avez subi ,qui est totalement inadmissible .

  • avatar
    BARIOS -

    Tout pour vendre son livre et se faire du " FRIC'

    avatar
    dan51 -

    elle cumule les postes et si j'ai tout compris elle fait un livre sur un mec qui lui a permis de monter en grade chez les verts
    en plus elle est conseillère et s'est présentée pour ètre députée ;elle aime l'argent; elle cumule plein de postes

    avatar
    Tartufe2 -

    Eh ! Les Barios étaient des ... clowns !

  • avatar
    Grobill -

    Rien à foutre de ces connes publiques ! Qu'elles aillent en foret pour ne pas polluer encore plus !!!!!!

  • avatar
    micheline26 -

    Comment peut-on encore laisser angot, ouvrir ce qui lui sert de bouche ? Son regard est plein de haine, de colère, elle est toujours sur le fil du rasoir, prête à mordre! Où donc est l'intérêt ? Répéter 20 fois " je ne peux pas entendre ça, je ne peux pas! " sans aucun autre argument, est l'attitude d'une cinglée complètement névrosée; elle doit souffrir énormément pour avoir systématiquement un tel comportement !

    avatar
    lli -

    Cette femme est déséquilibrée. Bien sûr Ruquier l'a recrutée en espérant des coups de gueule; mais là je crois que le résultat dépasse ses espérances et même dangereusement. Quant à ses livres, je les qualifierais de chiants et mal écrits.On peut ne pas aimer Yann Moix mais au moins possède t'il un talent épistolaire incontestable.

    avatar
    Nono66 -

    Une chose m'a frappé en évoquant Yann Moix.... C'est son air effrayé en écoutant Christine Angot déverser sa colère sur cette femme... et ses yeux effarés... Effrayés.... Grands ouverts.... Il donnait l'impression de vouloir intervenir mais en même temps, d'être sur la réserve car peut-être peur de se faire invectiver à son tour..... Laurent Ruquier n'aurait jamais du la laisser perdre ses moyens et se jeter littéralement sur cette pauvre femme qui m'a ému avec ses larmes qu'elle n'arrivait pas à retenir... Plutôt que ce soit elle même qui menace de quitter le plateau pour rejoindre sa loge, c'est Laurent Ruquier qui aurait du lui ordonner de quitter le plateau et de ne revenir que lorsqu'elle se serait calmée... Mais Christine Angot est elle capable de rester calme très longtemps.... C'est certes une écorchée vive de par son vécu mais le fait d'être marquée au fer rouge ne lui donne pas tous les droits....

    avatar
    huggui -

    Oui, et parmi les autres invités, la seule femme était Sheila. Et elle n'a pas réagi à ce sujet. Il faut dire que Sheila incarne dans la chanson française quelque chose de léger. En tant que fan d'elle, j'avais peur que ce soit elle qui se fasse invectiver par Christine Angot tant tout le monde la fait chier depuis le décès de son fils Ludovic, en disant qu'elle est ingrate de vouloir remonter sur scène alors qu'elle est en deuil. Là, elle regardait fixement Sandrine Rousseau en train de pleurer mais n'a pas réagi ou peut-être hors antenne, car, n'ayant pas lu son livre elle ne voulait pas parler de ce qu'elle ne connaissait pas. D'ailleurs, on a reproché à tous les invités du plateau d'être restés béats devant ce qui se passait devant eux. Je crois qu'ils étaient tous stupéfaits de la réaction de Christine Angot, qui, je l'ai déjà dit, avait raison sur le fond mais pas sur la forme. Et ils n'ont pas réagi à l'antenne tout simplement parce qu'ils n'ont pas lu le livre de Sandrine Rousseau.

    avatar
    Tartufe2 -

    ONPC ? faire uniquement du buzz ! Je suis un mec mais je n'ai pas du tout apprécié
    les répliques de Laurent Ruquier et de Yann Moix !

    avatar
    Tartufe2 -

    Ruquier s'en fout royalement ... il n'aime pas ... les femmes !

    avatar
    Tartufe2 -

    Atmosphère nauséabonde ... digne de la télé réalité ! Pfff !

  • avatar
    lli -

    Anne Wiazemsky... Jolie jeune fille de très bonne famille, jeune épousée d'un grand mais singulier cinéaste, ravissante " chinoise" dont un de mes copains était si amoureux, j'ai eu la douloureuse surprise d'apprendre au fil des commentaires qui ont suivi l'annonce de votre mort que vous étiez notée "inconnue au bataillon" pour la plupart des intervenants. Passe encore pour la nouvelle génération, passe aussi pour les quarantenaires, mais que ceux du baby boom ignorent jusqu'à votre nom me pousse à me demander où ont ils vécu leurs vingt ans. J'ai aimé votre livre qui raconte le Godard de l'après 68, j'y ai reconnu d'anciens "combattants". Mais c'est vrai qu'on est toujours ou souvent infidèle à sa jeunesse. Voilà, je trouvais injuste que personne ne vous évoque, alors c'est fait.

    avatar
    Stivelle -

    lli, si elle avait été reçue par Hanouna ou Ruquier, je pense que l'on se serait souvenu d'elle. Plus sérieusement, reconnaissez que c'était une femme très discrète, secrète, voire même énigmatique. Je l'avais vue assez récemment dans l'émission littéraire "La grande librairie" du très séduisant (petite touche personnelle) François Busnel.

    avatar
    lli -

    C'est vrai qu'elle était secrète, la vulgarité qui prévaut dans maintes émissions n'était certes pas pour elle. Quant à François Busnel, qui est effectivement très séduisant, son enthousiasme à nous recommander le livre de Delphine de Vigan, pas le dernier mais" Rien ne s'oppose à la nuit", sans nous préciser qu'elle était sa compagne était un peu gênant. Mais c'est un bon livre et une bonne émission, alors...

    avatar
    Stivelle -

    Ah l'amour ! J'ai beaucoup aimé le film tiré du roman de la belle Delphine "Les heures souterraines".

    avatar
    Nono66 -

    En parlant de lecture que vous semblez apprécier Lii, peut être même toutes les deux, je viens de terminer la lecture d'un livre intitulé "je ne te dirai jamais adieu" de Anna Rey. J'ai dévoré ce livre.

    avatar
    lli -

    Stivelle, je n'ai pas vu le film, mais une amie m'en a dit le plus grand bien. Nono, je prends note, je regarderai sur Google l'éditeur, j'espère qu'il est sorti en poche et surtout la bibliographie de l'auteur, le nom m'est familier mais je n'arrive pas à la situer, je regarderai plus tard.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]