Échanges tendus entre Manuel Valls et Christian Jacob à l’Assemblée nationale

par non-stop-politique

Le Premier ministre a confié sa ‘’colère’’ et la ‘’honte’’ des militants socialistes à la lecture des confidences de François Hollande. Interpellé sur ses déclarations par Christian Jacob, Manuel Valls a répondu en rappelant qu’à droite, les attaques envers François Bayrou ne sont pas plus dignes. bit.ly/2feDWPW

 
0 commentaire - Échanges tendus entre Manuel Valls et Christian Jacob à l’Assemblée nationale
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]