Algues : pourquoi vous veulent-elles du bien ?

Chargement en cours
 Prisées pour leurs propriétés exceptionnelles en totale affinité avec la peau, les algues interviennent dans de nombreux soins cosmétiques.

Prisées pour leurs propriétés exceptionnelles en totale affinité avec la peau, les algues interviennent dans de nombreux soins cosmétiques.

1/2
© Adobe Stock, Studio Romantic

Anthony Vincent

Elles répondent aux doux noms de spiruline, euglena gracilis, wakamé, porphyra umbillicalis et regorgent de propriétés hydratantes, anti-âges, oxygénantes, réparatrices, et savent même résister aux UV. Tout ce que demande votre peau, bientôt en pot.

Des actifs en total affinité avec la peau

Si vous détestez en croiser sur la plage, les algues recèlent pourtant des vertus pour le bien-être et l'éclat de votre peau. Leur bio-affinité avec l'épiderme rendent leurs actifs particulièrement efficaces pour l'Homme, composé à 80% d'eau. Ces plantes aquatiques, souvent millénaires, doivent leur longévité sur la planète à leurs capacités de résilience. Courants violents, vagues puissantes, ressac, submergées puis longuement abandonnées sur des rochers ou la plage avant d'être immergées à nouveau : pour survivre dans le milieu plus ou moins hostile dans lequel elles évoluent, les algues ont appris à développer leurs propres super-pouvoirs.Les chercheurs en dermatologie l'ont bien compris. S'ils employaient cette végétation marine depuis longtemps en guise de gélifiant naturel pour formuler des crèmes, ils s'en servent depuis peu comme actif phare de soins nouvelle génération.

Des nutriments à leur corps défendant

De manière générale, comme les algues n'ont pas de racines, elles savent puiser, voire générer, avec leur propre corps, tous les nutriments dont elles ont besoin pour leur bien-être. Par exemple, les algues qui vivent sur l'estran, cette zone tantôt émergée, tantôt submergée en fonction des marées sur la plage, vivent dans le milieu le plus oxydatif au monde. Soumises au vent, au sel et au soleil, elles ont appris à réguler leur propre hydratation afin de ne pas se dessécher. D'autres, telles que la porphyra umbillicalis, souvent exposées au soleil, ont développé leur propre filtre UV. L'algue wakamé, qui intervient dans la recette de la soupe Miso servie dans les restaurants japonais, s'avère riche en acides gras. Lesquels contribuent à réparer la barrière cutanée et apaiser les inflammations. De son côté, la composition de la chlorelle, une micro-algue d'eau douce, se rapproche énormément du collagène présent dans la peau humaine. Riche en chlorophylle et en protéines, elle sait même en stimuler la production.

La ruée vers l'or de la mer

De son côté, l'euglena gracilis libère dans l'obscurité des générateurs d'énergie qui stimulent le renouvellement cellulaire. Elle se voit donc employée dans les soins de nuit afin de booster les mécanismes de réparation de la peau. La plus connue d'entre toutes : la spiruline. Surnommé le "soja de la mer" grâce à sa richesse exceptionnelle en protéines, elle regorge de minéraux et contribue à l'oxygénation des tissus. Nouvelle or vert, les algues suscitent la convoitise des plus grands groupes industriels, révèle même L'Express en mars. La société de production de matières premières Algues & Mer a été acquise fin 2016 par le géant Solabi, et Solazyme, producteur de microalgues, vient de signer un contrat d'environ 170 millions d'euros avec Unilever pour produire des huiles d'algues durables. La ruée vers la mer a commencé.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Algues : pourquoi vous veulent-elles du bien ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]