Comment concocter son propre parfum ?

Chargement en cours
Des pétales de fleur, un mortier, un pilon, des huiles essentielles : voici en gros ce qu'il vous faut pour composer votre parfum.
Des pétales de fleur, un mortier, un pilon, des huiles essentielles : voici en gros ce qu'il vous faut pour composer votre parfum.
1/2
© iStock, Anna-Ok
A lire aussi

Marc-Emmanuel Adjou

Non, les célèbres enseignes de beauté du coin n'ont pas le monopole sur vos produits de maquillage et autres parfums. À vous même, vous êtes capable de confectionner vos propres fragrances.

Envie d'un parfum unique en son genre ? Et si vous le concoctiez vous-même ? Nul besoin d'un doctorat en chimie ou d'un savoir-faire laborantin. Un peu de bonne volonté, de la créativité et un bon nez : voici tout ce qu'il vous faut pour vous lancer.

Connaître ses goûts et ses envies

Avant de vous improviser parfumeur, il est important de situer vos préférences. Plutôt fruité ? Plutôt fleuri ? Plutôt épicé ? Plutôt musqué ? Identifiez les fragrances qui vous conviennent le mieux et ainsi, vous aurez des pistes quant au parfum que vous souhaitez fabriquer. Une fois ces repaires ciblés et dès que vous avez en tête une idée précise de l'objet de votre désir, vous n'avez plus qu'à rassembler les outils nécessaires à la confection du parfum.

Les ustensiles de préparation

Pour ensuite concevoir le parfum de vos rêves, il faudra vous munir d'une liste d'objets. En premier lieu, un mortier et un pilon. Cette paire indissociable vous aidera à moudre et préparer les éléments que vous aurez choisis pour composer vos aromates. Vous aurez ensuite besoin d'un peu alcool, d'huiles essentielles* et de fleurs séchées (ou des épices, selon le cas). Un peu d'eau distillée vous sera aussi utile, tout comme de l'huile végétale.

Choisir ses fragrances

Vous aimez les senteurs fraîches ? Recueillez un peu de menthe et d'eucalyptus par exemple. Envie d'odeurs florales ? La rose est un incontournable, tout comme le jasmin et ses douces effluves. Sinon vous pouvez toujours vous pencher vers des essences un peu plus fortes et épicées telles que la cannelle, le gingembre ou la bergamote par exemple. N'oubliez pas qu'il est important de faire votre sélection en fonction de vos goûts ! Une fois le mélange parfait obtenu, versez-le dans le mortier, commencez à moudre en douceur afin d'obtenir un joli concentré fleuri. Il est important de respecter la pyramide olfactive, afin de donner à votre parfum toute la profondeur qu'il mérite : intégrez des ingrédients pour la note de tête (agrumes, végétaux), la note de coeur (notes florales, épicées ou fruitées) et la note de fond (notes musquées, vanillées, ambrées...).

La mise en bouteille

Vous n'avez ensuite qu'à choisir un flacon prêt à recueillir le parfum. Insérez-y une pincée de pétales de fleurs, ajoutez-y délicatement l'huile essentielle de votre choix au compte-gouttes, puis un peu d'alcool, à remplir selon la contenance du flacon. Agitez bien après avoir fermé hermétiquement la bouteille et laissez la reposer pendant quelques jours (entre 5 à 7), le temps que chacun des éléments macère et fusionne l'un avec l'autre. Laisser ensuite reposer dans un lieu sombre, à l'abri de la lumière, tout en pensant à venir remuer le flacon de temps en temps. Si par mégarde, vous obtenez un résultat trouble, vous pouvez éventuellement ranger la bouteille dans un congélateur le temps d'une nuit. Le lendemain, filtrez les impuretés. Et voilà, votre parfum est fin prêt !

* Attention, les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes, allaitantes et aux jeunes enfants. Demandez conseil à votre médecin.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.