Comment trouver son parfum idéal ?

Chargement en cours
Choisir un parfum n'est pas chose évidente.
Choisir un parfum n'est pas chose évidente.
1/2
© Adobe Stock, maryviolet

Hélène Garçon

Co-fondateur du concept-store parisien Nose, Nicolas Cloutier fait trembler l'industrie de la parfumerie depuis 2012, date du lancement du tout premier logiciel de diagnostic olfactif permettant de créer des parfums sur-mesure. Ce Québécois, plus porté sur l'humain que sur le produit, a accepté de répondre aux questions que vous vous êtes toutes probablement déjà posées au moment de choisir un parfum.

En règle générale, quel conseil donneriez-vous à quelqu'un pour bien choisir son parfum ?

Être patient. Les gens se précipitent trop aujourd'hui. Le parfum n'est pas une affaire de mode. La mémoire olfactive est la mémoire la plus importante au niveau humain. Nos préférences olfactives sont d'abord les souvenirs de nos parents, de notre enfance, des gens qu'on a aimés, etc.

Que faut-il garder en tête lorsque l'on essaye un parfum ?

Il est important de savoir que, quand on essaye un parfum, les notes qui apparaissent au nez en premier sont les notes de tête (notes vertes, agrumes, épicées), suivies quelques minutes plus tard (2 à 3 minutes) des notes de coeur (par exemples des notes florales), pour arriver finalement sur les notes de fond 5 à 15 minutes plus tard (notes orientales, animales et/ou boisées). Un parfum peut avoir jusqu'à 150 notes différentes (et même plus pour certains). Du coup, toutes les notes n'apparaissent pas en même temps. Enfin, il ne faut pas choisir en fonction de la bouteille. C'est ce qu'on fait chez Nose : un test à l'aveugle pour ne pas être influencé dès le départ.

De quelle façon vous est venue l'idée du concept-store Nose ?

J'étais arrivé au double constat que les gens étaient livrés à eux-mêmes dans le choix de leurs parfums, avec des discours marketing usés des grandes marques avec leurs égéries aux gros bras ou aux cheveux dans le vent. Deuxième constat pour les gens qui souhaitent un parfum qui leur soit propre : comment arriver à le trouver parmi la pléthore de marques ? C'est pourquoi nous avons créé, avec six autres associés (parfumeurs, statisticiens, distributeurs, etc.) un outil de recommandation de parfums sur iPad en boutique et via un formulaire sur Internet. Le principe est simple : le client répond à des questions concernant son profil (âge, sexe, pays,...) et les derniers parfums portés (jusqu'à trois), ce qui génère un portrait olfactif (familles et notes préférées), à partir de quoi cinq parfums sont recommandés parmi une sélection exhaustive de 500 parfums d'exception.

Comment expliquer que l'odeur d'un parfum diffère d'une personne à l'autre ?

On parle souvent de PH de la peau ; en revanche, je n'ai vu à ce jour aucune recherche clinique digne de ce nom sur le sujet. Je dirais qu'il y a bien une réaction chimique. D'autres variables telles que le niveau de gras (sébum), ce que l'on mange, etc. influencent sûrement tout autant la réaction olfactive sur peau.

Comment sait-on que l'on a trouvé le parfum "idéal" ?

Il faut fonctionner avant tout au coup de coeur. Enfin, ne plus le sentir au bout de quelques minutes est généralement bon signe ; c'est souvent le cas pour beaucoup de gens. Cela ne veut pas dire qu'il y a un souci de tenue mais plutôt qu'on ne fait qu'un avec le parfum.

Quelle est votre définition du parfum ?

Pour moi, le parfum est l'enveloppe de notre âme.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU