1 001 fesses, une ode au popotin sur Instagram

1 001 fesses, une ode au popotin sur Instagram
Sur Instagram, les artistes Emilie Mercier et Frédérique Marseille nous réconcilient avec nos fesses.

Anthony Vincent

Sur le réseau social dédié aux images, un compte s'évertue à décomplexer les femmes vis-à-vis de leur postérieur en révélant la splendeur de formes "ordinaires", rarement mises en valeur dans les médias traditionnels.

Zébrées de vergeture ou capitonnées comme un canapé, bombées ou affaissées, les fesses ne se ressemblent jamais dans la vraie vie. Pourtant, dans les médias traditionnels et en particulier la presse féminine, une seule forme de postérieur se voit valorisée : à peine rebondie et surtout très tonique. Ce qui correspond davantage aux mannequins à peine sorties de la puberté qu'aux femmes dans la fleur de l'âge.

Pourvu qu'elles soient douces

Dans le but de décomplexer les femmes, Émilie Mercier, photographe et plastigraphe, et sa meilleure amie Frédérique Marseille, directrice artistique, ont lancé un projet poétiquement baptisé "1 001 Fesses".

Après avoir lancé un appel à témoin sur les réseaux sociaux, plus de 400 femmes ont répondu présentes pour être photographiées. Les artistes ont donc lancé un financement participatif en ligne sur le site Ulule afin de partir à leur rencontre pour leur tirer le portrait. Ou plutôt le fessier.

Elles photographient et répertorient ensuite sur Instagram des fessiers de tous âges, de toutes formes, et de différents horizons. Réalisés dans des mises en scène réalistes, aux décors domestiques ou bucoliques, les clichés s'avèrent pleins de poésie et de bienveillance, et parviennent ainsi à nous réconcilier avec notre propre fessier.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
24 commentaires - 1 001 fesses, une ode au popotin sur Instagram
  • avatar
    Rramina1 -

    Selon l'écrivain Jacques Sternberg, "Pour séduire , une croupe,c'est trop; un derrière, c'est trop peu ; des fesses c'est banal. C'est avoir un cul qui compte.".

  • avatar
    La_Truffe -

    Enfin on appelle un chat un chat et tout est beau chez la femme sauf chez les féministes.

    avatar
    ours07 -

    Une femme sans une pointe de féminisme n'est pas une femme. Par contre, trop de féminisme tue la femme.
    Mais vous avez raison. Tout est beau dans une femme.

  • avatar
    mum -

    infos de +en+ glauques

  • avatar
    elcondo99 -

    pourvu que les féministes ne viennent pas mettre leurs nez dedans .. !!! et je reprendrais beuguyguy , une femme sans fesses c'est comme un pantalon sans poches, on ne sait pas où mettre les mains. Très belle initiative !!!

    avatar
    GLANDAUSAURE -

    Très bonne définition ,elcondo99 ...

    avatar
    La_Truffe -

    Leur nez où entre les fesses???

  • avatar
    idefixader -

    Si tu voyais celles de ma femme !!! Une bombe......