Après des années de règne, la fin du sourcil parfait a sonné !

Après des années de règne, la fin du sourcil parfait a sonné !
Les sourcils parfaits n'ont plus la cote.

Azza Kamaria

Ces dernières années, les sourcils ont pris une place importante dans la routine beauté. Si, avant, on se contentait de les épiler, aujourd'hui, il existe une multitude de façon de les entretenir et de les mettre en valeur, le but étant d'avoir un résultat "on fleek" (au point).

Toutes les femmes se souviennent des sourcils fins et arqués que tout le monde souhaitait obtenir au début des années 2000... Cette tendance a été inversée (et heureusement) en 2013 avec la mise en avant de mannequins aux sourcils épais et fournis telle que Cara Delevingne. Au final, une multitude de femmes se sont retrouvées à laisser pousser leurs poils, opter pour le microblending et maquiller leurs sourcils pour suivre la tendance. Il semblerait que ce temps soit aussi révolu car, pour beaucoup, le nouveau cool, c'est de ne rien faire de ses sourcils.

Quand le sourcil devient une arme

Ces derniers temps, l'industrie de la beauté est devenue une arme à part entière dans les mouvements de body-positivisme qui poussent les femmes à s'accepter telles qu'elles sont. Dans cette vague, il y a celles qui ne s'épilent plus les sourcils, celles qui ont abandonné les crayons pour masquer les trous et celles qui assument leur mono-sourcil.

C'est le cas du mannequin Sophia Hadjipanteli qui a fait de son mono-sourcil massif, son signe distinctif et a lancé au passage le "mouvement du mono-sourcil" porté par le hashtag #UnibrowMovement sur les réseaux sociaux.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU