Claude Sarraute, le lifting de l'amour

Chargement en cours
 Claude Sarraute au Salon du Livre de Paris, le 30 mars 2010.

Claude Sarraute au Salon du Livre de Paris, le 30 mars 2010.

1/2
© Abaca, Gorassini Giancarlo
A lire aussi

Hélène Demarly

À bientôt 90 ans, la romancière n'a pas encore perdu le sens de l'humour. Elle a avoué avoir réalisé son premier lifting à 40 ans. Uniquement pour faire plaisir à son fils qui l'a trouvait trop vieille.

À France Dimanche, Claude Sarraute a expliqué que son fils, enfant, refusait qu'elle vienne le chercher à l'école car il avait honte des rides de sa mère. La chroniqueuse des Grosses Têtes n'a alors pas hésité à passer par la case chirurgie esthétique pour lui.

En 1967, la fille de Nathalie Sarraute se marie avec le philosophe et écrivain Jean-François Revel et donne naissance à son second fils Nicolas (elle est déjà maman de Martin, issu d'une précédence union). Une naissance plutôt tardive pour l'époque puisqu'elle est alors âgée de 40 ans. À l'école primaire, son fils à honte des rides de sa mère et ne se gêne par pour le lui faire savoir, allant jusqu'à refuser qu'elle vienne le chercher à l'école car il l'a trouve "un peu tapée". Attristée de cette situation, la journaliste n'hésite pas longtemps : "ll n'y a pas un mec au monde pour qui j'aurais fait un lifting. Mais pour mon fils Nicolas, tout de suite", avoue-t-elle. Une opération de chirurgie esthétique qui sonne comme une preuve d'amour.

Une opération qu'elle ne regrette pas

Ce lifting n'a pas été une partie de plaisir pour l'amie de Laurent Ruquier. "J'ai gonflé comme un potiron, le haut de ma tête rejoignait mes épaules et j'avais des bleus énormes aux yeux (...) mais j'ai quand même perdu dix ans" reconnaît Claude. "Bravo, c'est génial, ils ne t'ont pas ratée !", lui aurait même lancé Jacques Martin à l'époque. Heureusement, tout est rentré dans l'ordre puisque son visage a retrouvé son aspect normal et son fils l'a effectivement trouvé plus jeune. L'écrivaine explique : "Six semaines plus tard, sur la passerelle de l'île Saint-Louis, Nicolas me regarde et me dit : 'Tu sais maman, tu peux venir me chercher à l'école si tu veux'".

Une chose est sûre, Claude Sarraute, à 89 ans, ne risque pas de repasser sur le billard. "Quand on est jeune, on peut tirer sur la peau, mais, passé un certain âge, c'est trop froissé !", dit-elle. Ses rides, désormais, elle les assume.

 
57 commentaires - Claude Sarraute, le lifting de l'amour
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]