David Beckham lance sa propre marque de produits de beauté pour homme

David Beckham lance sa propre marque de produits de beauté pour homme
David Beckham au photocall de "Las Vegas Sands Corp." à Tokyo, le 4 octobre 2017.
A lire aussi

Anthony Vincent

Après avoir conquis les gazons, les maisons de mode et Biotherm Homme, l'ancien footballeur se voit confier les rênes de sa propre marque de cosmétiques masculins.

Il a réussi à passer des gazons au premier rang des défilés avec succès. L'archétype du métrosexuel, cet homme moderne à l'apparence soignée de la tête au pied, s'apprête à lancer sa propre marque de produits de beauté pour homme. Rien d'étonnant quand on sait combien tout ce qu'il touche se transforme en or. On l'a connu égérie Breitling, Belstaff, Emporio Armani, Adidas, et plus récemment H&M, mais l'ancien footballeur a également su mettre à profit son image de nouveau parangon de la virilité en s'affichant comme le visage de Biotherm Homme, marque de L'Oréal depuis 2016. Autant de contrats publicitaires qui l'aident à toucher près de 40 000 euros par jour.

Démystifier la beauté pour homme

Après le succès de cette collaboration, le groupe cosmétique a choisi de pousser plus loin l'expérience en mettant David Beckham aux manettes de sa propre marque. Baptisée House 99, elle comprend des soins pour le visage, le corps, la barbe, et les tatouages des hommes, imaginés, testés et approuvés par le gentleman anglais.

"Pour moi, le grooming ne concerne pas seulement votre apparence, mais aussi ce que vous ressentez, il s'agit d'être à l'aise, d'essayer de nouvelles choses et de façonner votre prochain look", explique-t-il dans un communiqué publié par L'Oréal Luxe le 9 janvier 2018. Son but ? "Démystifier le besoin des hommes de prendre soin d'eux ainsi que d'encourager l'expression personnelle et les expérimentations de style." Reste à faire patienter ses fans masculins français jusqu'en mars 2018, date de lancement international d'House 99.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU