David Pujadas avoue avoir porté une perruque pour présenter le JT

David Pujadas avoue avoir porté une perruque pour présenter le JT
David Pujadas lors du photocall de la conférence de rentrée de la chaine LCI à Boulogne Billancourt le 30 août 2017.

Anthony Vincent

Son épaisse chevelure n'aurait-elle été qu'un sombre mirage ? L'ancien présentateur du Journal Télévisé de 20 heures de France 2 lève le voile sur une période trouble de sa carrière capillaire.

Toujours identique, parfois moquée, la coupe de cheveux inébranlable de David Pujadas a marqué le paysage audiovisuel français en trônant au Journal Télévisé de 20 heures de France 2, du 3 septembre 2001 au 8 juin 2017. Un record de longévité, toujours coiffé de la même manière, à savoir une épaisse coupe au bol de cheveux bruns, laquelle semblait imperceptiblement différente à la fin des grandes vacances de 2015.

"Pendant 15 jours, j'ai fait le journal avec une perruque"

Le principal intéressé définit cette période qui a troublé de nombreux téléspectateurs et internautes comme son plus "grand moment de solitude" dans une interview vidéo accordée à Konbini News, publiée le 30 janvier 2018 : "Je vais chez le coiffeur, j'étais en Dordogne. C'était pas mon coiffeur habituel, et quand j'ouvre les yeux, il m'avait tondu. J'avais une coupe, c'était même pas pour faire l'armée, c'était quasiment tondu, donc panique générale, à 48 heures de l'antenne."

Après avoir bien fait monter le suspense, le prédécesseur d'Anne-Sophie Lapix raconte sa solution : "Je rentre à Paris, le samedi après-midi, je me dis : "La seule solution c'est que je trouve une perruque'. Je fais le tour des magasins de Paris - ce n'était pas ma spécialité - et je trouve une sorte de perruque. Et pendant 15 jours, j'ai fait le journal avec une perruque. Personne ne s'est rendu compte de rien, jusqu'au moment où Voici a découvert le pot aux roses, je ne sais pas comment... C'est peut-être une maquilleuse qui a vendu la mèche." Sans mauvais jeu de mot.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU