Faut-il se laisser tenter par le piercing de fiançailles ?

Faut-il se laisser tenter par le piercing de fiançailles ?
Le piercing de fiançailles est adopté par certaines femmes souhaitant afficher leur engagement amoureux de façon plus originale qu'avec une bague.

Émilie Nougué

La bague de fiançailles, trop banale ? Pour la remplacer, une curieuse tendance a récemment fait son apparition sur Instagram. Elle consiste à habiller son annulaire gauche d'un piercing ou d'un implant microdermal.

Pour la comprendre, il suffit de se rendre sur Instagram et d'entrer le mot-clé #fingerpiercing. Plus de 3 000 photos montrent une main avec un piercing sur un doigt, parfois sur l'annulaire gauche pour témoigner d'un engagement amoureux de façon originale. Le traditionnel solitaire est toujours d'actualité, mais sans l'anneau qui va avec. Une tendance d'un goût discutable et qui a l'air de faire mal.

Des risques d'infection

Au-delà de la douleur que ces femmes ont certainement endurée sur le moment, le piercing de fiançailles s'avère risqué sur la durée. "Pensez à tout ce que vous faites avec vos mains, comme par exemple fouiller dans vos poches, enfiler des gants ou vous essuyer après être allé dans la salle de bain : il y a de fortes chances de rejet et de déchirure, mais surtout de sérieuse infection", explique ainsi la pierceuse new-yorkaise Cassi Lopez au site américain Refinery 29.

De plus, ces piercings ou implants sont difficiles à retirer et laissent, comme sur n'importe quel autre endroit du corps, un trou dans la peau. Si cette tendance vous botte, réfléchissez-y à deux fois, voire trois, avant de faire le grand saut. En cas de divorce, vous vous retrouverez avec une marque indélébile sur votre doigt qui vous rappellera l'échec de votre mariage. Un problème que peuvent aussi connaître ceux qui choisissent de se tatouer leur bague de fiançailles.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU