Gant de crin : comment l'utiliser ?

Gant de crin : comment l'utiliser ?
Il s'utilise avec du gel douche ou du savon en mouvements circulaires doux sur la peau humide une à deux fois par semaine.
A lire aussi

Anthony Vincent

Délaissé au profit de la fleur de douche, cet accessoire beauté revient en douceur pour gommer les épidermes, porté par sa dimension écologique.

Nos grands-mères ne juraient que par lui, avant que le gant de toilette ne rentre dans la danse avec beaucoup plus de douceur, et bientôt la ludique fleur de douche capable de faire mousser n'importe quoi. Puis on a tout délaissé pour des questions d'hygiène : faute de passer à la machine à 40°C minimum pour gant de toilette ou fleur de douche après chaque passage dans la salle de bain, on ne faisait que répartir la crasse de la veille sur le corps qu'on voulait pourtant laver.

Atout crin

Mais c'est sans compter sur les atouts du gant de crin. Fabriqué traditionnellement grâce aux poils durs du cheval, mais de plus en plus souvent à partir de certaines plantes comme l'agave ou de petit palmier désormais, cet accessoire de douche exfolie la peau grâce à sa texture filamenteuse.

Contrairement au gant de toilette et à la fleur, il ne s'utilise pas tous les jours mais une à deux fois par semaine par mouvements circulaires doux avec du gel douche ou du savon pour exfolier l'épiderme humide. Ces utilisations espacées laissent le temps pour qu'il sèche bien au lieu de devenir un bouillon de culture, voire pour le passer à la machine avant le prochain gommage. Il promet d'offrir une peau toute douce et de prévenir l'apparition de poils incarnés avant une épilation. Et ce, sans faire de mal à la planète puisqu'il dure une éternité, et ne produit pas de déchet contrairement aux produits de gommage en pot ou en bouteille (dont ceux aux microbilles plastiques qui représentent un véritable fléau pour l'environnement).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU