La couleur des cheveux influe-t-elle sur la carrière des femmes ?

La couleur des cheveux influe-t-elle sur la carrière des femmes ?
Les brunes seraient davantage prises au sérieux que les blondes.

Anthony Vincent

Est-on moins crédible lorsqu'on est blonde ? Une coloration peut-elle mener au succès ? C'est en tout cas le constat commun d'une PDG et d'une étude anglaise.

Dans un entretien accordé à la BBC, le 11 septembre 2017, une patronne d'entreprise a confié s'être teint les cheveux dans un but précis : gagner en crédibilité. "On m'a dit que pour lever des fonds, il serait bénéfique que je me teigne les cheveux en brun, car les gens se reconnaissent plus dans des PDG brunes", a ainsi expliqué Eileen Carey, blonde de naissance et PDG de la société Glassbreakers. Un conseil qui répond au principe de reconnaissance des formes : les humains se sentent rassurés par ce qui leur semble familier. Or les vraies blondes représentent moins de 30 % des Françaises, d'après une étude TNS Worldpanel datée de 2007.

Fétichisation des blondes

"Être brune m'a permis d'avoir l'air plus âgé, et j'avais besoin de cela pour être pris davantage au sérieux", a-t-elle ajouté. Dans son milieu professionnel technologique dominé par les hommes, elle a constaté avec d'autres de ses consoeurs fausses brunes à quel point la "fétichisation" des blondes pouvait nuire à leur carrière : "Je souhaite attirer le moins possible l'attention sur mon physique, encore moins de manière sexuelle."

Un constat qui rejoint les résultats d'une étude menée en 2009 par la chaîne de magasins anglaise Superdrug : 31% des femmes blondes interrogées étaient passées au brun pour avoir l'air plus intelligentes sur leur lieu de travail. 38% d'entre elles estimaient que leur couleur de cheveux les avait freinées dans leur évolution professionnelle. Le stéréotype de la blonde, stupide et aguicheuse, a toujours la vie dure, même au bureau.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU