Mais d'où viennent les paillettes ?

Mais d'où viennent les paillettes ?
Cet allié beauté des fêtes de fin d'année constitue une menace pour l'environnement.

Anthony Vincent

Contrairement à leur apparence festive et inoffensive, ces petites particules brillantes issues du plastique constituent un véritable fléau écologique.

Historiquement, on date les premières traces de paillettes du paléolithique supérieur, soit 30 000 ans avant notre ère. Les hommes préhistoriques utilisaient du mica, un minéral au fini naturellement irisé, broyé avec d'autres pigments afin d'obtenir des éclats scintillants pour peindre dans des grottes. Les Mayas et les Égyptiens anciens utilisaient également du mica, d'autres minéraux, ou même des insectes au corps réfléchissant pour décorer leur temple ou leur visage.

Aujourd'hui, les Hommes aiment toujours autant les choses qui brillent, mais les réalisent désormais en plastique. Une invention due au hasard : en 1934, l'Américain Henry Rushman travaillait dans une entreprise, Meadowbrook Invention, qui se débarrassait des déchets plastiques en les broyant. Il a constaté qu'une fois réduits en particules, ces micro-plastiques réfléchissaient la lumière, alors l'entreprise s'est mise à les commercialiser.

Ni recyclables, ni biodégradables

Depuis, on ne crée plus les paillettes à partir de déchets, mais depuis des feuilles de plastique dédiées, renforcées d'aluminium pour encore plus de reflet. Si les milieux de la mode, de la beauté et du spectacle en raffolent, elles représentent pourtant un fléau écologique puisqu'elles ne sont ni recyclables, ni biodégradables. Des égouts, elles finissent consommées par la faune marine et certains volatiles amateurs de poissons, puis par l'Homme. L'ironie de la chaîne alimentaire n'a jamais été aussi brillante.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.