Maquillage pailleté : le b.a.-ba

Maquillage pailleté : le b.a.-ba
Si on ose le regard pailleté, on garde les lèvres et le teint nude.

Anthony Vincent

Peut-on réussir une mise en beauté pailletée sophistiquée sans faire trop gamine ou, au contraire, sans marquer rides et ridules d'une peau mature ?

Incontournable des fêtes de fin d'année, le maquillage pailleté reste le gimmick beauté le plus répandu. Pourtant, il traîne la mauvaise réputation de faire trop enfantin et grossier lorsqu'il est utilisé avec excès, mais aussi de marquer les rides sur les peaux les plus matures.

Afin d'éviter ces deux principaux écueils, on oublie la bouche pailletée qui empêchera de boire et manger, et le blush scintillant qui vieillit. On mise sur un regard sophistiqué sans être trop chargé, un teint éclatant, et une bouche discrète.

On commence donc par bien nettoyer, exfolier, et surtout hydrater sa peau afin qu'elle rayonne naturellement. On applique ensuite une base de teint illuminatrice afin d'optimiser la tenue du travail de teint qu'on veut glowy.

Iris pétillante

Pour un regard pailleté réussi, on applique avant tout une base à paupière pour assurer là encore une bonne tenue, à un fard crème irisé ou métallisé, dans les tons violets, cuivrés, ou carbone en fonction de vos goûts, appliqué du ras de cil à l'ensemble de la paupière mobile et légèrement étiré vers les tempes. Puis, appliquez votre fard à paillettes ou vos paillettes libres au centre de la paupière mobile et en ras de cil inférieur afin de rendre l'iris pétillante, et pourquoi pas sur la pointe de vos cils recouverts de mascara.

De là, ajoutez de l'enlumineur sur vos pommettes, sous l'arche du sourcil, et sur l'arc de cupidon, en équilibre avec votre regard déjà chargé, et terminez par des lèvres nude. Vous voilà prête pour terminer l'année en beauté.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU