Pourquoi aime-t-on percer les boutons ?

Pourquoi aime-t-on percer les boutons ?
Percer les boutons : pourquoi est-ce un plaisir ?

Hélène Demarly

Manie honteuse, vrai plaisir ? Mais que cache le perçage de boutons ?

Pourquoi donc aime-t-on tant percer les points noirs et éclater les boutons ? Ce "nettoyage" du corps permettrait de s'apaiser avec un effet particulièrement relaxant lorsque sort le sébum, à en croire ceux qui en sont particulièrement friands. Une manie comparable au fait de se ronger les ongles où de s'arracher les poils à la pince à épiler, à la différence que celle du perçage des boutons peut laisser marques et cicatrices. Au site Glamour (14 décembre 2017), Anne-Dorothée Taïeb Chapelon, docteure en psychopathologie clinique, explique : "Percer un bouton est une manière de contrôler son corps, quand on ne peut pas contrôler certaines de ses émotions." Quand cela devient compulsif, on parle même de dermatillomanie, un trouble psychologique qui consiste à se triturer violemment la peau.

Un vrai phénomène sur YouTube

En plus de toucher à leurs propres boutons, certains et certaines raffolent s'y adonner sur les autres, voire même de regarder des vidéos sur internet. Appelés "zit popping" ("éclatage de boutons", en français), elles se comptent par centaines sur YouTube et la chaîne dédiée baptisée "Doctor Pimple Popper" y est de loin la plus connue.

Derrière ce nom se cache Dr. Sandra Lee, une dermatologue star américaine qui filme les dessous de son cabinet et surtout les extractions de kystes et d'énormes boutons. Le tout posté sur sa chaîne, suivie par plus de 3 millions d'abonnés. Sandra Lee est tellement populaire qu'elle s'apprête à lancer sa propre émission de télé-réalité sur le même principe, le 3 janvier 2018 sur la chaîne TLC. Dégoûtant ou fascinant ?

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU